Bienvenue au village de Moulins !


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La cuisine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: La cuisine.   Mar 23 Fév - 10:11

Après avoir laisser ses affaires dans la brouette, Cris décida de visiter la maison. Elle décida de commencer par la cuisine, quand la jeune femme ouvrit la porte elle fut impressionée. D'un regard, elle observa chaque détail, tout lui rappelait son Phoe, les yeux brillants elle n'osait presque rien touché, elle fit quelques pas dans la cuisine pour mieux la regarder.




Tout était à sa place, rien n'y manquait, elle reconnut la main de Phoe, minucieux dans les moindres details.

La cuisine était acceuillante, et suffisament grande pour recevoir leurs amis qui surement viendrait gouter les appetissant petites patisseries que Phoe ne manquerait pas de faire.

Soudain, Cris fronça légerment les sourcils, elle devrait faire attention, car si elle se gavait comme jusqu'a maintenant elle finirait par ressembler un pot. Riant legerment de sa pensée, elle continua l'inspection de la maison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Mar 2 Mar - 0:40

Cris était assise, seule, dans la grande cuisine. Les gardes de Phoe l'ocupait la plus grande partie de la journée, et la jeune femme ne savait plus trop à quoi occupé ses moments de liberté, donc la voici, dans sa belle cuisine, à tapoter sur la table en reflechissant à tout ce qu'elle devait faire mais dont elle n'avait pas envie.

Soudain, la voix d'un enfant attira son atention, c'etait corentin, le petit crieur qu'elle avait eu lpour sa première campagne pour la mairie. Il venait chargé d'un enorme bouget de fleur.

Intriguée, la mairette le fit entrer et ecouta son explication. Phoe lui envoyait ce magnifique bouquet pour se faire pardonner ses abscences.

Elle prit le bouquet des mains du garçon, le recompensa avec un petit pain au chocolat que phoe avait fait la veille pour elle, huma le parfum des fleurs et alla chercher un pot pour les mettre sur la table, bien visible.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franceska

avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Mar 2 Mar - 15:51

Franceska qui se trouvait dans la chambre qui lui avait été proposé d'occuper s'était enfin décidée d'en sortir. Tandis qu'elle s'y trouvait, elle avait entendu un son de voix qu'elle ne connaissait pas et curieuse comme elle l'était, elle s'était précipitée pour voir qui était arrivé.

Entrant dans la cuisine, elle regarda de part et d'autre ne voyant que Cris qui se tenait là, vase dans une main et bouquet dans l'autre.

Souriant, elle s'approcha doucement pour ne pas apeurer son amie qui jusque là ne l'avait ni entendu ni vu venir et elle ne souhaitait surtout pas, que surprise, elle laisse s'échapper le vase et encore moins le bouquet.

Coucou... Et bien et bien... qu'il est joli ce bouquet.
Qui donc te l'a apporté ? Serai-ce de la part de Phoe ? Ce serai lui que cela ne m'étonnerai pas.


Elle aida Cris, en la débarrassant du vase qu'elle tenait pour rapidement aller y mettre un peu d'eau.

Voilà, le vase est prêt. Où souhaites-tu le disposer ?

Frances humait l'air, attendant que Cris lui précise l'endroit où poser le vase, la bonne odeur des fleurs envahissant déjà la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Mar 2 Mar - 16:09

Voilà, le vase est prêt. Où souhaites-tu le disposer ?

"Je comptais le mettre sur la table de la cuisine, qu'en penses-tu?"

La jeune mairette sourit et mit les fleurs dans le vase que France lui tendait, celle-ci s'était enfin décidée à sortir de sa chambre, ce qui rassurait un peu la jeune femme, ne sachant pas trop comment l'aider à se remettre de sa tristesse.

"Oui, c'est phoe qui me les a envoyé, c'est gentil de sa part non?" Elle regarda les fleurs, toute heureuse que son maréchal préféré aie pensé à elle.

Cris regarda son amie: "Et si nous prenions une tisane?" N'attendant même pas la réponse, elle se mit à prèparer les boissons "Alors ma France, dis moi tu vas bien? Le lit est confortable? Tu as besoin de quelque chose?". La mairette n'osait pas demandé directement ce qu'elle voulait savoir, ne voulant pas la déranger, sachant parfaitement combien cela pouvait être lassant que tout le monde te fasse la même question.

Elle prit aussi un petit panier plein de bonne friandises qu'elle mit sur la table en mème temps que les tasses
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franceska

avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Mer 3 Mar - 10:37

Franceska scrutait la pièce du regard afin de trouver le bon endroit pour venir y mettre le vase rempli du si joli bouquet qui venait d'être apporté.
Il ne fallu que quelques secondes pour qu'elle vienne de nouveau le poser sur le centre de la table.


La table... c'est..., je crois l'endroit le plus approprié. Ici tout le monde pourra en profiter.

Elle regarda Cris délicatement le disposer au centre de la table et s'approcha pour venir en humer la bonne odeur. Elle adorait profiter des bonnes senteurs de la nature.
Le nez dans les fleurs elle avait entendu Cris lui parler de la gentillesse de Phoe. Elle souriait en l'écoutant. Phoe... c'est vrai qu'il était toujours attentionné envers Cris certes, mais pas seulement. Il avait toujours une petite attention pour l'une d'entre elles, que se soit Paléo, Aube ou bien encore elle.

Elle se redressa et se retourna prenant appui contre la table.

Tu as de la chance en effet d'avoir à tes côtés un homme attentionné...
C'est gentil de sa part d'avoir pensé à toi et de t'avoir fait parvenir ce bouquet. C'est une belle façon de te montrer qu'il pense à toi.


Franceska espéra alors un bref instant qu'elle aussi aurait le droit, un jour prochain, de se voir aimer de la sorte et d'avoir le droit à de telles attentions. Songeuse à ce que serait son avenir sentimental, elle se vit sortir de ses pensées lorsqu'elle entendit Cris lui proposer de rester et de lui tenir compagnie le temps pour elles de boire une bonne tisane.

Je prendrais volontiers de ta tisane...

Tirant une chaise de sous la table, elle prit place assise.

"Alors ma France, dis moi tu vas bien? Le lit est confortable? Tu as besoin de quelque chose?"

Elle esquissa un large sourire. Tout allait pour le mieux. Elle se sentait bien, elle était entourée et bien installée.

Je vais mieux de jours en jours... vraiment et je ne pouvais rêver à meilleur confort. je ne manque de rien, j'ai tout ce dont j'ai besoin... à part un peu d'amour peut-être, mais ça elle ne pouvait pas leur demander.

Elle étouffa un rire après avoir eu cette pensée et plongea les doigts dans le panier que Cris avait déposé sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx92

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: La cuisine.   Ven 12 Mar - 20:35

Phoe rentra pour une fois de bonne heure chez lui, comme à chaque fois en gourmet parfait il se dépêcha de poser épée et bouclier et se précipita dans la cuisine.

En arriva sur le pas de la porte de la cuisine, il entendit les voix de Cris et France, un sourire lui vient aux lèvres.

Il pensa d'abord à sa belle qui avait du recevoir son ptit bouquet, juste un ptit geste qui certes ne remplacerait pas ses longues absences du moment mais un ptit geste qui marquait ses pensées pour celle qui faisait battre son cœur.

Puis vint le tour de France, pour laquelle il éprouvait une réel tendresse, un ptit brin de femme adorable, pétrit de qualité mais aussi de doutes.
Il était persuader que meme si la vie ne l'avait pas gâté pour le moment, France trouverait le bonheur dans les bras d'un homme bien qui aura comprit sn fonctionnement quelque peu atypique par moment.
Enfin celui la devra montrer pattes blanches pour ne pas dire immaculé.

Il entra sourire aux lèvres.


A voila mes deux ptites femmes préférés de Moulins. C'est un plaisir de vous voir deviser comme cela les filles.

Une grosse bisette claquante sur le front de France et un doux baiser tendre pour sa belle.

Tiens c'est l'heure du thé? alors prenez cela les filles, ca sort du four encore un peu chaud peut être.

Phoe sortit de sa besace un sachet gonflé qu'il posa sur la grande table.

Alors les filles, je vous ai un peu manqué quand même?

Il les regarda tout content d'être enfin chez lui en compagnie de deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx92

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: La cuisine.   Dim 14 Mar - 10:46

Phoe posa ses sachets remplis de douceur sur la table de la cuisine et prépara plusieurs ateliers :

- Pains aux chocolats avec triple barres de chocolats.
- Croissant pure beurre.
- Croissants aux amandes.
- des brioches bien dodues

Bref plein de petites douceurs pour faire plaisir aux deux femmes qu'il aime le plus dans ce bas monde.

Une belle nappe sur la grande table, un beau bouquet de fleurs fraichement coupé.

Voila la table était prête a recevoir les deux dormeuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franceska

avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Dim 14 Mar - 15:40

Les premiers signes du jours filtrant aux travers des embrasures des volets avait éveillé Franceska, mais elle ne se sentait pourtant pas prête à se lever.
Emmitouflée sous les draps et la couverture qui la tenait caché, elle avait enfouie son visage sous son oreiller.
Songeant aux derniers préparatifs concernant son départ, elle fut attirée, non pas par le bruit qui provenait de la cuisine, pièce se trouvant au dessous de sa chambre, mais par la délicieuse odeur qui venait de monter jusqu'à l'étage pour venir lui chatouiller le nez.

Sans nul doute il devait s'agir de Phoe. Il avait encore une fois dû se lever de très bonne heure pour se rendre auprès de ses fourneaux et faire cuire la tournée de pain et de viennoiseries de la journée. Et par chance, il en avait rapporté un peu avec lui pour le petit déjeuner.

Rapidement Frances s'était levée et après avoir fait sa toilette et s'être habillée, elle avait dévalé les escaliers à toute vitesse, manquant même de tomber.
Elle devait en profiter, car c'était là certainement le dernier petit déjeuner qu'elle prendrait en la compagnie de ses amis.

Elle entra donc dans la cuisine observant Phoe, se tenant là, déposant maintes gourmandises sur la table.



Mmmm ! Mais d'où vient donc cette délicieuse odeur ?

Franceska s'avança, sourire aux lèvres, déposa une bise sur la joue de son ami et regarda, l'eau à la bouche, les pains aux chocolats qui étaient là.

Comme c'est gentil à toi d'avoir pensé à apporter tout ça.

Prenant place autour de la table, elle se pencha légèrement pour humer la senteur des fleurs fraîchement cueillies, puis reprit place et se tourna de nouveau vers Phoe.

Mais dis moi... Et Cris ? Elle n'est pas là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx92

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: La cuisine.   Mar 16 Mar - 19:59

Comme c'est gentil à toi d'avoir pensé à
apporter tout ça.


Mais dis moi... Et Cris ?
Elle n'est pas là ?


Phoe vit arriver France en meme temps qu'il ramena Paleo dans la cuisine,
Il posa ensuite le couffin pret de l'âtre et déposa une bisette chaleureuse sur le front de France,


Ben c'est ton dernier ptit déj ici avant ton depart donc il fallait que je le fasse grandiose pour te faire revenir voyons^^

Et Cris dort encore, elle a eu une nuit agité^^, je la laisse dormir encore un peu et ensuite je lui monterais de quoi prendre un ptit en cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Jeu 18 Mar - 12:27

Cris avait trainé au lit. Ce n'était pas dans ses habitudes mais elle était épuisée. La mairie lui absorbait une grande partie de son energie et cela se refletait sur son visage.

Elle descendit donc dans la cuisine sans meme pensé à mettre un châle sur ses épaules, et pieds nus, avec l'intention de trouver nimporte quoi a grignoter et retourner en douce dans son lit.

Se frottant encore les yeux, elle entra dans la pièce sans même se rendre compte que déjà France et Phoe si trouvait. La mairette se mit donc à fouiner et trouva les petits pains sur la table. Tendand la main pour en prendre quelques uns, elle se figea et devint cramoisie.

"OH, Phoe! Tu... tu es là.....et toi aussi France!!!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paleonopsis

avatar

Nombre de messages : 214
Age : 50
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: La cuisine.   Ven 19 Mar - 18:30

Paleo entra dans la cuisine, Phoe avait déjà posé le berceau de Khyra près de l'âtre.
Frances était déjà descendue et Cris semblait encore en plein rêve, se frottant les yeux et baillant
.

"OH, Phoe! Tu... tu es là.....et toi aussi France!!!"

Cris avait ouvert un oeil mais apparemment pas encore les deux.

Euh... bonjour Cris ! je suis là moi aussi ^^ Sourit Paleo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Mar 30 Mar - 20:21

Citation :
Bien l'bonjour à vous, M'amselle, ou M'dame d'abord, j'sais pô trop qui qu'j'ai à faire là si c'n'est qu'vous étiez l'maire d'Moulins, mais j'vous r'mercie bien que d'me faire entrer chez vous.

Tirant une chaise en arrière pour faciliter que la vielle dame s'asseye, Cris sourit et répondit: "Appelez moi Cris, en ce qui concerne la mairie, je ne suis plus maire..." Rit en rajoutant "heureusement".

S'affaira dans la cuisine, débarrassa la table qui était recouverte de parchemins et casseroles, ainsi que de different fruits et legumes un mèlange un peu étrange pensa l'ancienne mairette. Mit l'eau à chauffer tout en écoutant la dame qui se trouvait dans sa cuisine.

"Mais dites moi, que me vaut l'honneur de votre visite?" "Vous avez besoin de miches?" "Justement j'en ai quelques unes ici, si vous les voulez je vous les donne avec plaisir."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: La cuisine.   Mer 31 Mar - 11:16

S'assoir, v'la qu'c'était là une bonne idée pour lui permettre de soulager sa guibole qui la harcelait.

Mil' merci D'moiselle Cris.

Tournicotant des pouces, la Blanche regardait la pièce de part et d'autre effectuant des mouvement circulaire avec ses yeux.

Ben Mam'selle, mon but premier n'était pô d'v'nir pour m'acquérir de que'que miches mais si vous en avait à portée d'main, ça s'ra avec grand plaisir. Vous m'direz combien qu'j'vous dois ma bonne mam'selle...

Blanche lui adressa un petit sourire et en revint au but réel de sa visite.

Alors voilà... m'suis permise d'v'nir vous importuner pac'que j'm'inquiète pour ma p'tiote. Vous la connaissez ma rousse, me suis pas trompée ?
C' bien là qu'elle vivait avant de s' sauver ?
Suis sans nouvelles d'elle d'puis qu'elle à quitter l'village et j'me disais que p' t'êtes vous vous étiez au courant de que'que chose. J'peur qu'il lui soit arrivé un tour, qu'elle nous ai oublié ou pis... qu'elle se décide pô à rentrer...


V'savez où qu'elle est ma p'tiote et avec qui qu'elle se ravigote ?

Tapant des doigts sur la table, elle attendait d'en savoir un peu plus et espérait bien qu'on lui apporte réponse à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Mer 31 Mar - 18:33

Cris écouta la vielle femme tout en servant les tisanes et mit devant elle un petit panier avec les friandises que Phoe faisait dans son four.
Citation :

V'savez où qu'elle est ma p'tiote et avec qui qu'elle se ravigote ?

la jeune femme s'assit en face et prit un petit croissant du panier avant de répondre.

"Et bien, oui, j'ai eu de ses nouvelles, mais... il y a de cela déjà plusieurs jours" mâchonnant son croissant elle regarda la vielle femme. "Notre roussette vas tarder à revenir je crains, elle a besoin de se retrouver. Malheureusement, nous n'avons pas réussit Phoe et moi à lui enlever la peine qui la tenaillait."

La jeune femme soupira et reprit "Son histoire avec le soldat a mal finit, et après ...." Cris s'arrêta de parler et ne sachant pas si elle devait donner trop de détail, elle but une gorgée de sa tisane.

"Elle a trop souffert, mais ne vous inquiétez pas, elle est avec un tel Keridil, il prendra soin d'elle."

Cris sourit à la vieille dame et lui tendit le panier
"Prenez, ils sont délicieux, c'est mon Phoe qui les fait"
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: La cuisine.   Jeu 1 Avr - 10:14

La Blanche l'avait bien écouté et mordit un gros coup dans le croissant qu'elle venait d'attraper dans l'panier.
Tout en mâchant son morceau, elle songeait. Sa gamine avait donc tant souffert qu'ça... Boudiou qu'elle le savait même pas. Elle l'avait toujours croisée sourire aux lèvres.

Avalant sa bouchée, elle fit part de son ressenti à Cristras.

Souffert v'dites...Humm.. J'avais même pô d'viner qu'elle allait pô bien ma gamine. Et c'tait qui s'soldat ? Celui qu'j'voyais de temps à autr' v'nir reluquer devant chez la belle ? L'voyait pas souvent c'ti là... pensez bien qu'il l'aurait pas rendu heureuse. Mérite mieux qu'ça ma P'tiote, z'êtes pas d'accord avec moi ?

Elle soupira fortement avant de croquer une nouvelle fois dans son croissant, puis l' mangea tout en tapant des doigts sur la table.

Et après... qu'vous disiez ? C'quoi l'après ? Encore un qu'a pas su y faire qu'ça m'étonnerai pas... ben en tout cas j'ai qu'une chose à dire moi c'est qu'celui qui saura prendr' l'coeur de ma p'tiote rousse et ben il aura bien de la chance à n'en pas douter...

Gourmandise terminée, elle souffla sur la tisane qui avait reposée et en bu une gorgée.

Et qui qu'c'est c'lui dont qu'vous avez causez là ? Keridil c'ça ?
Il l'a emmené où et pense nous la rammener quand ? Elle m'manque moi...


Un peu agacée, ne sâchant pas si Franceska reviendrait, elle avala l'intégralité de sa tisane et manqua presque de s'en étouffer. Toussant à pleins poumons elle avait tout de même prit la précaution de sortir un mouchoir de sous son tablier pour le placer devant sa bouche histoire de faire un peu plus distinguée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Jeu 1 Avr - 13:29

Cris assentit en écoutant la vieille dame .
Citation :
Elle m’manque moi..

"Oui, à moi aussi. On a passé de très bon moment en taverne toute les deux" La jeune femme sourit tristement en se rappelant leur confidences.

La femme se mit à tousser dans son mouchoir et Cris se précipita pour lui donner des tapes dans le dos
.

"Voyez vous, le soldat, Zed, l'a fait souffrir, mais je crois que ce qui a fait que notre roussette prenne les chemins, c'est que son cœur a été pris par un grand brun... et celui ci....enfin bref, elle a à nouveau souffert"

La jeune femme se rassit et remit distraitement une mèche rebelle qui s'échappait de son chignon mal formé, derrière l'oreille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: La cuisine.   Jeu 1 Avr - 15:47

Repliant son mouchoir, elle s'était rassise terminant de boire sa tisane après la quinte de toux qui l'avait assaillie et avait remercié d'un petit sourire la jeune femme de s'être levée pour l'aider à retrouver son souffle.

V'la s'qui s'passe quand j'fais preuve d'une trop grande gourmandise.

Essuyant sa bouche du dos de la main elle observait la jeune femme qui se tenait face à elle, repensant à ce qu'elle lui avait raconté.
Un grand brun qu'elle avait dit... Elle avait quelques instants réfléchi. Mais rien. Fallait dire qu'des grands bruns y'en avait plein les rues d'Moulins.


J'espère juste qu'elle va nous rev'nir bien vite ma P'tiote et requinquée comme il faut. Autrement croyez moi qu'j'va m'en aller l'trouver moi ce grand brun qui fut la cause d'son chagrin.
C'pô croyable qu'ma gamine soit partie comme ça avec l'coeur briser. Pourvu qu'elle réussise à en r'coller les morceaux. Nous faut simplement souhaiter qu'ça lui prenne pô trop d'temps.
Elle m'l'aurait dit, que j'lui aurait trouvé un bon p'tiot gars moi. Enfin...


La Blanche chercha à reprendre son souffle et se rappela des miches de pains dont la jeune femme disposait.


Dites moi... pour les miches de pains ? Vous pouvez m'en approvisionner de combien ?

La vieille femme prit alors appui sur le bord de la table pour se lever et sortit de sous son tablier cette fois une bourse empli de quelques écus, l'ouvrit, renversa son contenu sur la table et commença à faire le compte des pièces qu'elle avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Sam 3 Avr - 9:45

Cris qui s'était absorbée dans ses pensées en repensant à Zed et tout ce qui c'était passé après, sursauta presque en entendant la vieille femme lui demander le pain.
Citation :

Dites moi... pour les miches de pains ? Vous pouvez m'en approvisionner de combien ?


"EUhm, et bien je dois en avoir une belle paire, je crois"
Cris se leva et alla chercher les miches que Phoe avait cuit le jour avant.

La jeune femme les enveloppas dans un tissu blanc et les lui tendis.


"Voilá, au faite vous ne m'avez pas dis votre nom?" Cris rit en se rendant compte qu'elle ne savait meme pas le nom de son interlocutrice."Vous connaissez notre petiote" Sourit en appellant France comme le fesait la dame " depuis longtemps?
"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: La cuisine.   Sam 3 Avr - 17:28

La Blanche avait haussé un sourcil voyant la jeune femme se lever pour aller lui chercher son pain.
"Avoir une bel' paire", paire d'quoi ? d'miches ? rhooo... sans doute oui... mais elle ne s'était pas réellement attardé à regarder le buste de celle qui lui tenait la conversation.
Puis, confuse de sa méprenante comparaison, elle déglutit bruyamment.
Quel esprit avait-elle encore ce matin ? il vagabondait...

C'tait d'son pain qu'la gosse causait.
Elle était d'ailleurs rev'nue avec les tenant entre ses mains, soigneusement recouvertent d'un linge propre.
Toujours debout, à moitié penché de l'avant, elle les avait saisi lorsque Cristras les lui avait tendues.


Merci à vous, Mam'selle Cristras.

La Blanche poussa une poignée d'écus vers elle. C'était là son dû.
Constatant que la jeune femme avait encore de son temps devant elle pour poursuivre la discussion et qu'elle avait encore un peu de temps elle aussi, elle s'était rassise à sa place.


M'suis pô présentée qu'vous m'dites ? Palsembleu qu'j'suis bête parfois... M'en voudrez pô j'espère. J'm'appelle Blanche... J'suis une voisine d'ma P'tiote. 'fin c'est pô m'maison là-bas, mais j'y oeuvre. Suis domestique pour l'une des familles qui peuplent l'village. Pô facile tout les jours, maintenant que j'commence à avoir du mal à arquer, mais c'comme ça quequ'vous voulez... une façon comme une autre de gagner s'vie et de survivre.

Ahhh !! Ma P'tiote... comment donc que j'l'ai rencontré ? Et quand qu'c'était ?


Blanche prit quelques instants pour réffléchir et se remémorrer les circonstances de leur rencontre.

Voilà...excusez-moi pour m'lenteur d'expression mais j'vous avouerai qu'ma mémoire m'fait défaut d'puis bien longtemps.
M'tête c't'une vrai passoire, vous savez avec plein trou d'dans.
Ma belle, j'la rencontré tout près d'ici tiens... alors qu'je m'en rev'nai d'chez le boucher avec un panier rempli de victuailles achetées sur l'marché.


La vieille femme, reprit son souffle, légèrement essouflée et attrapa son mouchoir pour éponger son front. Elle avait sovent des bouffées d'chaleur avec son vieil âge.

C'tait en pleine après-midi, f'sait chaud comme pô possible c'tait durant l'été d'l'année passée et un p'tit vaurien qu'passait par lô il m'a bousculé et m'fait tombé tout m'panier sur les pavés... pensez bien qu'j'me suis égosillée après l'tiot; j'vais qu'ça à faire, j'peux plus courir faut dire.
Castatrophée qu'j'étais... la viande, les fruits et les légumes sur le sol. j'ai pu en récupérér que'ques uns, mais pas tous. Et vous savez quoi ?...
Et ben c'est là qu'j'lai vu pour la première fois ma p'tiote.. comme elle était belle en plus, comme à chaqu'fois. Elle s'était approchée, la seule qui l'ai fait d'ailleurs et elle m'a aidé à ramasser ce que j'pouvais encore conserver. Pis voyant mon air dépité... fallait dire qu'javais peur d'rentrer et de me faire ouspiller par l'femme du patron, ben vous savez quoi encore ? et ben elle parti avec moi et a acheté tout les vivres dont j'avais besoin et que j'avais perdu du à la collision avec l'satané môme.
C'pas adorable çà ? Depuis s'temps là ben voilà c'est d'venu ma p'tiote à moi, ma rousse, ma gosse, celle que j'ai jamais eu.


Blanche esquissa un sourire avant d'adopterune triste mine.

Elle venait me visiter presque tout les jours vous m' comprenez et là ... maint'nant qu'j'la voit plus... pourvu qu'elle pense à rentrer.

Et vous ? c'fait longtemps qu'vous la connaissez ma gamine ?

Blanche s'était vue attristée du départ de Franceska mais elle se sentait un peu plus heureuse d'avoir à en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Lun 5 Avr - 8:53

Cris regarda l'argent sur la table, mais n'y fit cas. Elle avait surpris le regard de la vieille et rougit en se rendant compte de ce qu'elle venait de dire. Ce qu'elle pouvait être bête des fois l'ancienne mairette.

Elle reprit un autre petit pain et l’écouta avec attention, toute l'histoire que la dame lui racontait en hochant de temps en temps la tête, elle y reconnaissait bien son amie.


"Moi? Combien ça fait que je la connais?" La jeune femme réfléchit un instant "Et bien cela ne fait pas trop longtemps en faite, mais on dirait qu'il y a une éternité. Bien des choses se sont passée depuis ..." Une lueur de tristesse vint s'installer dans son regard en se rappelant le passé.

"je ne saurais vous dire la date exacte, je me rappelle que c'est Benoit, le douanier, qui l'a convaincue de venir à Moulins, et que nous nous sommes très bien entendue dés le début"

Mâchonnant son petit pain "Je l'ai connue avant que ma sœur Maya....." L'émotion lui cassa la voix et elle but une gorgée pour dissimuler son malaise. "Notre petiote a aidé à accoucher une amie, Ange et à partir de là on s'est fait amie, après vous connaissez l'histoire, elle a rencontré Zed etc. etc."

La jeune femme soupira
"Elle m'a beaucoup aidé lors de la mort de ma sœur"

Se secouant, la jeune femme sourit a Blanche
"Et gardez votre argent, je vous fais cadeaux du pain" Levant la main devant d’éventuelles commentaires "Non, non, j’insiste, les prochaines peut-être mais celles-ci vont sur mon compte"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: La cuisine.   Mar 6 Avr - 17:07

La Blanche avait fini par remballer toute sa mitraille après avoir tenté tant bien que mal de faire accepter à la jeune femme le prix qu'elle en avait à payer en contrepartie des miches de pains qu'elle lui avait apporté.

C'qu'elle s'laissait pas faire la bougresse. Malgré sa lourde insistance elle avait t'nue tête à la vieille femme gesticulant et remuant du doigt pour lui faire comprendre qu'elle n'en ferait rien et qu'il ne lui restait plus qu'à partir sans payer et sans en rajouter.


J'vous r'mercie bien mam'zelle Cristras d'votre grande gentillesse à mon égard et vous r'mercie aussi pour l'temps qu'vous m'avez accordé à parler.
C'ma fait du bien vous savez....
A l'occasion, j'repass'rai vous rendre visite et la prochaine fois c'moi qui vous offrirez un p'tit queq'chose non mais....


La Blanche esquissa un sourire et salua la jeune femme d'un signe de tête tout en rangeant sa bourse sous son tablier et en déposant les deux miches de pains dans son panier qu'elle avait laissé à l'entrée.

La Bon'journée à vous et au plaisir !, avait elle prononcé sur le pas de la porte.
Le seuil passé, elle avait prit soin de refermer doucement derrière elle et s'en rendait à présent acquérir restant de ses provisions pour les repas de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La cuisine.   Lun 10 Mai - 10:26

Voilá plus d'une semaine que Cris n'entrait pas dans sa cuisine. Mais aujourd'hui, trop fatiguée pour monter les escaliers, elle laissa tomber tout son attirail de defense, avec un bruit de mille diable, près de la porte.

Soupirant profondément, elle se laissa tomber sur une chaise et regarda autour d'elle. La maison avait besoin d'un bon coup de torchon. Grimaçant à cette idée, la jeune femme appuya le front sur ses bras et se vautra pratiquement sur la table de la cuisine.

Dormir. Voilà ce que voulait Cris, depuis le départ de Phoe qu'elle ne dormait pas. Les gardes la maintenait alerte, mais le danger passé, la fatigue refesait surface. Ses trait tirés et ses braies qui commençait a lui être un peu grande témoignait qu'elle en avait un peu trop fait. Mais, revenir seule à la maison, ne l'attirait guère.

Le sommeil vint se poser sur ses yeux, qui se fermèrent malgrés les efforts de la jeune fille pour se maintenir reveillée en attendant le retour de Phoe, mais ceux ci furent vains et elle sombra dans un trou noir, peuplé de cris à la charge et de baiser de Phoe
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cuisine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cuisine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cuisine du bonheur
» La cuisine française à l'UNESCO?
» Racontage de vie mais côté cuisine...
» Débuts en cuisine -libre-
» Travaux dans la cuisine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue au village de Moulins ! :: Le village de Moulins :: Quartiers Petit_ange63 La Méritante, Apolonie la Directe :: El Rancho de las Delicias-
Sauter vers: