Bienvenue au village de Moulins !


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La grange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
penelope35

avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : au fond a droite
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: La grange   Lun 22 Fév - 23:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
penelope35

avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : au fond a droite
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: La grange   Mar 23 Fév - 15:57

Pény avais passer la journée a installer la maison , il fallait ouvrir car cette dernière était visiblement rester longtemps fermée . Un fichu sur la tête elle avais fait les poussières un peu partout . Elle était heureuse d avoir enfi a toit a elle .

Quelques heures plus tard elle se rendit a la grange , la ou elle et khory avaient inaugurer la maison ^^ a leur façon Smile Ils avaient passer un agréable moment heureux tous deux d etre enfin dans la maison de leur rêves . Tous a ses pensées pény entra dans la grange et fut surprise !

Un locataire avait investi les lieux sans prévenir !! Le félin la regardait tapis dans le foin presque craintif même . D une petite voix pény s adressa a la boule de poils .

Hey bonjour toi ! que fait tu ici ? elle sourit et s approchat doucement pour ne pas l effrayer . Le félin renifla la main qui s avançais vers lui . Puis doucement vint se frotter contre la brunette ravie d avoir un compagnon .

Bon et bien vas falloir que jte présente le patron toi .

Elle laissa la boule de poils dans la grange qui avait l air d avoir investit les lieux pour de bon . Puis elle retourna dans la maison finir se qu elle avait commencée .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
penelope35

avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : au fond a droite
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: La grange   Dim 3 Oct - 11:34

La belle saison était passé , les blé fauchées et le foin entreposé a la grange pour l hivers . Des semaines que la brunette séparée de son homme , il était partie un matin aux aurores , a la recherche de ses racines ... Pény ne pouvais l aidé dans sa quête , alors il l avait laissé la . La ruche avait besoin de Pény tous comme la brunette avait besoin de son "nid " . Le coeur serré elle l avait regardé partir .

Des semaines entières a guetter son retour , la chaleur de l été lui avait donné des récoltes plus que bonnes . Son moulin tournait a plein régime , le village était en pénurie de farine , alors elle c était mis au travil pour ne pas ceder a la déprime . Les tavernes du village étaient restées deserte durant des semaines , alors la chipie vivais recluse . Elle desespérait de le voir revenir un jour , mais une petite voix intérieur ne cessais de lui dire ..
. Il reviendras ... il reviendras ...

Debout dans l embrasure de la porte de la grange , elle regardait le paysage . L automne venait d arriver avec ces couleurs chatoyantes . Le chat assis a ses pieds semblais guetter aussi . Il avait été sa seule compagnie durant des semaines . L air devenais frais , et elle frissonnas , elle remonta son châle sur ses épaules et dit au Chat ... Aller vient jvais faire du feu , commence a faire frisquet , puis j'vais t'chauffer un peu de lait , ça te dit ?

Le chat ne répondit pas biensur ^^ mais il la suivit la queue en l air , il semblais avoir compris et ne se faisait pas prier deux fois ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yannhael.

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: La grange   Dim 3 Oct - 14:16

La forêt avait été traversée rapidement, il sentait le but proche, son but ? La ruche bien sur, ce doux cocon qu’il partageait maintenant avec sa non épouse, sa belle Peny.

Encore quelques lieues et il arriva enfin en vue de la grange, premier bâtiment qui se dresse quand on arrive vers leur nid d’amour. Une silhouette à la porte, c’est elle, elle ne le voit pas mais lui oui, son cœur s’accélère, il sent ses tempes battre de plus en plus fort.

L’émotion est là, il va la retrouver….

Yann arrive vers la porte, jette un œil discrètement à l’intérieur. Sa belle est en train de donner du lait à un chaton, un sourire se dessine sur ses lèvres et il rentre à pas de loup dans la grange pleine de foin fraîchement coupé après la saison d’été qui s’achève.

Chaque pas le fait s’approcher de sa douce, chaque pas fait frapper ses temps un peu plus fort, son sang lui fait monter de la chaleur aux joues, il le sent.

Arrivé à un mètre derrière elle, il pose doucement sa besace et porte ses mains sur les yeux de sa belle, et doucement, se penchant vers son oreille

Devines c’est qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
penelope35

avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : au fond a droite
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: La grange   Dim 3 Oct - 20:39

Le lait chaud ravissait le chat qui lapait a grand coup de langue . Pény le regardais en souriant , heureusement qu il étais la pour lui tenir compagnie . Il lui faudrais aller au marché vendre sa farine aujourd hui . A cette idée elle se remémora les instants passée a battre la campagne avec Yann . Leurs cueillette de fraise sauvage dans la foret . Elle étais souvent passée voir le grand chêne pendant l absence de son époux .

Soudain des mains cachèrent ses azures et elle sursautas . Devines c’est qui ?

Elle reconnu immédiatement sa voix , et son coeur se mis a battre comme jamais . Elle restas immobile , c étais un rêve ! Non ce n étais pas possible !!
Elle fit volte face , et vis son visage . SE visage qui lui avait tant manqué . Elle plongeas son regard dans le siens et des larmes de joie se mirent a ruisseler le long de ses joues . Elle se jeta dans ses bras silencieuse , pour le sentir contre elle , le respirer , s impreigner de sa chaleur ....

Il étais la enfin ! Le chat les regardaient , même lui semblais surpris !


Oh mon amour comme tu m as manqué , j ai bien crue ne jamais te revoir . pas un jour ne se passais sans que je pense a toi . Tu hantais mes rêves toutes les nuits , je t est rêver pret de moi tant de fois .
Elle le serras fort dans ses bras , blottit contre son corps , a présent si musclé !!

Puis elle se détachas ..
. Mais tu dois avoir faim mon coeur ?

Viens je vais te faire des oeufs brouillés et il reste du pain de la confiture , du lait ... enfin tous ce que tu voudras ...

Aller suis moi a la ruche , je veut tous savoir !! Tu doit avoir plein de choses a me raconter Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yannhael.

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: La grange   Lun 4 Oct - 16:27

Elle l’avait reconnu sans peine, et voir son visage s’illuminer fut un plaisir immense. Puis virent les larmes et enfin elle se blottit dans ses bras. Il l’enserra de toute ses forces, heureux de l’avoir enfin contre lui, il eut aussi les yeux mouillé, mais ce fut d’une grande joie de retrouver sa non épouse, son odeur, son corps près du siens.

Ses paroles il les bu sans retenue, il lui avait manqué, elle espérait son retour. Si elle savait combien chaque nuit il espérait en silence revenir au plus tôt, comme elle aussi lui avait manqué.

Toi aussi mon amour tu m’as manqué, tu ne peux savoir à quel point.

Puis ce fut l’heure de la reprise de conscience de la ménagère qui veut que son homme ai le ventre rempli, décidément, elle n’avait point changé, toujours aux petits soins pour son Yann. C’est un sourire au lèvres qu’il lui répondit.

J’ai une faim de loup certes, mais ma plus grosse fin…..c’est toi


Un petit clin d’œil complice et les voilà, main dans la main, se dirigeant vers la ruche où tout deux allaient pouvoir tout se raconter, se restaurer et….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorrenzzo



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: La grange   Sam 9 Oct - 15:10

Lorrenzzo était installé depuis quelques temps à Moulins. Il y avait fait de belles rencontres et pensais déjà à s'y installer.
Oryane, jolie et douce damoiselle avec qui il espérait pouvoir construire rires et complicité, pis un frère qu'il n'envisageait même pas faussement marié à sa fausse belle soeur avec qui il avait bien l'intention de faire les 400 coups.
Son frère et sa belle soeur ayant fait l'hospitalité, Lorrenzzo pris Oryane dans ses bras et la porta jusqu'à la grange pour s'installer un lit d'amour.
L'installation de leur maigres affaires pris un peu plus de temps qu'il en aurait fallu, Lorrenzzo un peu joueur commença par plaquer la belle au sol puis emprisonné l'embrassa avec une douceur infinie.
Puis il se leva allant se cacher dernière une botte de foin puis une autre jetant sur Oryane de temps à autre une poignée de foin en riant.
Discrètement il s'approcha d'elle et tira d'un coup sec sur le cordon de sa jupe, faisant d'un coup descendre sa jupe qu'il garda près de lui, continuant sans fin à taquiner la belle moitié nue.
Le jeu dura un moment, Oryane courant derrière Enzzo et Enzzo ne cessant de la taquiner, avant de se livrer entre les mains experte de la belle.


Suis là mon coeur....

Il fit passer sa tête par dessus une meule de foin et tête en bas lui afficha un large sourire



Tu m'cherchais?

En guise de punition, elle l'attrapa et lui donna un merveilleux baiser. Enzzo s'en délecta longuement.

Huuummmm ... pas dit que ça ne me donne pas envie de recommencer ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oryane

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: La grange   Dim 10 Oct - 4:34

Arrivée à Moulins quelques jours plus tôt, elle était attablée dans une taverne quand elle le vit entrer.
Ces yeux elle les reconnaissait. C'étaient ceux qui hantaient ses rêves depuis quelques temps. Quand elle se présenta, manquant bredouiller tant elle était troublée, il lui répondit de la voix chaude qu'il lui semblait déjà connaître.

Rires et discussions, le temps avait passé comme par magie.

Un peu plus tard elle avait rencontre Pénélope, qui était vite devenue une amie. Pénélope et ses rires joyeux, qui lui avait présenté son tendre Yannhael, aussi drôle qu'attachant. Et miracle du hasard, Yann avait découvert que Lorrenzzo était son frère. De fil en aiguille, ils leur avaient offert l'hospitalité dans leur grange, et bien vite les deux jeunes gens étaient venus à la Ruche pour s'installer. Après une cérémonie de "non mariage" semblable à celle qui avait uni Yann et Peny, Lorrenzzo l'avait portée dans ses bras jusqu'à la grange.

Là, à l'abri de tous les regards indiscrets il l'avait allongée avec douceur dans le foin pour un baiser dont seule la douceur égalait la sensualité.
Joueur, Enzzo entama une partie de cache-cache, se faufilant entre les bottes de paille et jetant des poignées de foin à la tête d'Oryanne. Elle tentait de l'attraper, se faufilant entre deux grosses meules de paille, quand il défit le cordon de sa jupe qui tomba au sol et dont il se saisit.

Le coursant pour la rattraper, vêtue uniquement de sa chemise, elle finit par y arriver... enfin il l'aida un peu, l'appellant depuis le haut d'une énorme botte de paille sur laquelle il était allongé, tête en bas. Se hissant sur la pointe des pieds, elle approcha le visage du sien, leurs souffles mêlés, restant un instant à quelques millimètres de ses lèvres qu'elle prit avec douceur, avant de l'embrasser avec passion, mêlant la langue à la sienne dans un tendre ballet de caresses sensuelles qui les isola hors du temps qui passe pour quelques secondes ou une éternité.

Citation :
Huuummmm ... pas dit que ça ne me donne pas envie de recommencer ça

Oryane éclata de rire et s'empara de la jupe qu'il tenait en main, la tirant vers elle tandis qu'il la gardait dans les mains.
Elle fit tant et si bien qu'il glissa du sommet de sa meule, se retrouvant avec elle sur un matelas de foin dont la bonne odeur d'herbe fraîche embaumait l'air de la grange.

Quelques rires et une fausse bataille pour ce morceau de tissus, et quelques instants plus tard leurs yeux se rencontraient à nouveau, se noyant dans ceux de l'autre, communion muette et envie irrésistible de se rapprocher, se respirer, se toucher enfin. Les lèvres d'Oryane frôlèrent à nouveau les siennes, en embrassant la commissure avant de les lécher avec douceur du bout de la langue, de les mordiller doucement, de les dévorer avec passion, de les forcer de sa langue pour la mêler, l'emmêler à la sienne. Baiser morsure, baiser caresse, baiser qui dévore et apaise, tendre et sauvage comme la passion qui les unit, poussant leurs corps l'un vers l'autre.

Des mains qui se frôlent, se rejoignent, une irrésistible attraction qui rapproche leurs corps comme leurs âmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorrenzzo



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: La grange   Lun 18 Oct - 8:27

Lorrenzzo étendu de tout son long sur le lit de paille se délectait des doux baisers de la douce Oryane. Après quelques minutes de jeu et de franche rigolade il se plongea dans ses yeux et repris son sérieux pour l'attirer dans ses bras.
Serrer contre elle de tout son corps, son souffle se fait plus chaud et plus rapide, amenant avec lui un désir grandissant.
Ses mains parcouraient généreusement les courbes de son corps sublime qu'il découvrait du bout des doigts.

En un instant il se retourna, cherchait ses mains et les emprisonna, elle était merveilleusement belle, le sourire figé sur ses lèvres, quelques brins de pailles se mélangeaient dans ses cheveux noir et soyeux.

Il s'allongeat sur elle à son tour, les deux corps serrer l'un contre l'autre s'appellaient mutuellement à une sublime rencontre.
De ses lèvres il venait caresser le doux visage d'Oryane, passant des joues aux paupières des yeux avant de rejoindre le front puis à nouveau s'attarder sur sa bouche.
De sa langue il caressa ses lèvres jusqu'à ce qu'elle entrouvrit sa bouche dans laquelle et s'engouffra immédiatement pour s'abandonner à un long et délicieux baisers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oryane

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: La grange   Mar 19 Oct - 22:11


Lorrenzzo l'attira contre lui. Leurs souffles se mêlèrent, le coeur d'Oryane battant de plus en plus vite.

Il découvrait les courbes de son corps, caresses légères de ses doigts qui exploraient enfin ce territoire inconnu, cédant à ce désir palpable qui les avait réunis,

Il roula doucement sur Oryane, lui emprisonnant les mains des siennes, La douceur de ses lèvres qui lui frôlaient le visage, la ferveur de son baiser langoureux, embrasèrent les sens de la jeune femme.

Son corps tout entier tendu vers lui, frissonant malgré le volcan qu'il avait éveillé en elle se plaqua contre celui de Lorrenzzo, l'épousant étroitement.

Moment magique, hors du temps, où deux êtres se découvrent, se cherchent et se trouvent enfin. Ce long baiser d'une sensualité sauvage lui fit tout oublier autour d'elle. Son coeur battait si fort qu'il lui semblait qu'on aurait pu l'entendre de loin.

Plus rien n'existait que leurs corps enlacés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grange   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grange
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Planète : Grange/Pandemonium
» Laurelina Jones [Gryffondor]
» Vos bons plans thé ou infusion...
» La grange du malheur { Plume de Mésange }
» Ma souris !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue au village de Moulins ! :: Le village de Moulins :: Quartiers Zork l'Honorable, Nakuneuil le Vif :: La Ruche-
Sauter vers: