Bienvenue au village de Moulins !


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'oeillet blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: L'oeillet blanc   Lun 8 Fév - 13:22

Après avoir reçu les clefs de son domaine des mains d'Arthur et s'être promis intérieurement de ne plus se les laver jusqu'à leur prochain contact, Aube partit visiter sa nouvelle demeure.

Elle avait choisi une maisonnette au toit de chaume située tout près de la rivière. Elle avait été charmée par le paysage environnant, et aimait la solitude du lieu, à l'écart des autres habitations, sans toutefois être trop loin du centre du village.



La maison était bien fleurie et entourée d'un petit muret lui aussi agrémenté de toutes sortes de fleurs dont on voyait bien qu'elle avaient été autrefois plantées, mais qui avaient poursuivi leur croissance toutes seules, ce qui donnait un petit aspect sauvageon qu'Aube adorait.

Elle fit le tour de la maison et vint admirer la rivière qui chantait au bout du jardin.



Elle s'assit sur l'herbe et contempla le paysage en rêvant à son avenir à Moulins...




"Et nous irons, des cerises plein les poches..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   Jeu 11 Fév - 11:08

Aube ouvrit les yeux. Il lui fallut quelques instants pour reconnaître la rivière, son jardin et sa maisonnette.

Elle avait dû dormir quelques heures car le soleil était déjà haut dans le ciel.

Elle ramassa des galets et s'essaya à quelques ricochets. Après quelques essais elle parvint à faire un lancer assez convenable et compta les rebonds.



Un, deux, trois, quatre et... cinq! Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, t'es la meilleure Aube!

Elle fit demi-tour en sifflotant et contourna la maison par le côté droit. Elle s'arrêta, muette d'admiration devant le parterre de fleurs qui s'offrait à elle. Un magnifique petit coin, uniquement fleuri d'oeillets blancs.



Elle en cueillit un délicatement et le mit dans ses cheveux, derrière son oreille.


He bien he bien, pour une belle surprise c'est une belle surprise. Z'avaient bon goût les habitants de cette maison. Tiens, je vais l'appeler "l'oeillet blanc", ma maison. Et j'vais même mettre un p'tit écriteau à côté de la porte.

Aube poussa la porte en souriant à cette idée.




"Et nous irons, des cerises plein les poches..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paleonopsis

avatar

Nombre de messages : 214
Age : 49
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   Jeu 18 Fév - 0:57

Paleo avait promis à son amie Aube de passer lui donner un coup de main pour l'aménagement de la maison dans laquelle elle avait décidé de s'installer.
- Alors... Elle m'a dit qu'il y avait plein d'Oeillets blancs devant la maison ça ne devrait pas être difficile à trouver !!
Elle fouilla le quartier de fond en comble et trouva enfin une petite bicoque entourée d'Oeillets blancs. Paleo n'aimait pas trop les oeillets, sa mère lui avait toujours dit qu'offrir des oeillets étaient signe de dispute. Mais là, elle n'en offrait pas, ils étaient là devant ses yeux.
- Oh mince, j'ai même pas pensé à apporter quelque chose moi, rho quelle gourde ! tant pis elle se contentera de moi ^^
Paleo frappa à la porte et attendit qu'on lui ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   Dim 21 Fév - 9:52

Aube allait ouvrir la porte quand elle entendit frapper. Elle continua donc son mouvement et se trouva nez à nez avec Paleo. Un large sourire éclaira son visage.

Paleoooo! Tu es venue me rendre visite! Comme c'est gentil à toi. Viens donc, je vais te montrer le jardin!

Aube prit son amie par le bras et l'entraîna vers la rivière, derrière la maison, puis lui montra le parterre d'oeillets.

Alors, c'est-y pas joli??? Par contre l'intérieur, va y avoir un peu de boulot... Pour le moment je n'ai pas encore visité grand chose, juste la première pièce. Et elle est quasiment vide, à part une table, des chaises, un buffet et un très joli tableau. Va falloir que j'économise pour m'acheter quelques meubles. Et puis c'est poussiéreux, mais par contre ça a l'air en bon état. Il me faudra de l'huile de bras pour nettoyer tout ça...

Aube s'arrêta de parler, se rendant compte qu'elle n'avait pas laissé à son amie le temps d'en placer une...



"Y en a qui ont le coeur si tendre, qu'y reposent les mésanges..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paleonopsis

avatar

Nombre de messages : 214
Age : 49
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   Mar 23 Fév - 2:06

Paleo se laissa entrainer par son amie dans le jardin où elle put admirer les magnifiques oeillets blancs qui sortaient par delà la neige.
- Oh ben je sais pourquoi ta maison s'appelle comme ça maintenant, et puis cette rivière, c'est mignon tout plein ! ça va être reposant l'été ici, à écouter le clapotis de l'eau,lui sourit-elle. Mais pour le moment, le clapotis de l'eau, c'est pas terrible pour moi !
En effet, le bébé prenant de plus en plus de place dans le ventre de Paleo, sa vessie s'en retrouvait souvent comprimée.

Citation :
Alors, c'est-y pas joli??? Par contre l'intérieur, va y avoir un peu de boulot... Pour le moment je n'ai pas encore visité grand chose, juste la première pièce. Et elle est quasiment vide, à part une table, des chaises, un buffet et un très joli tableau. Va falloir que j'économise pour m'acheter quelques meubles. Et puis c'est poussiéreux, mais par contre ça a l'air en bon état. Il me faudra de l'huile de bras pour nettoyer tout ça...
Paleo s'empressa de prendre son amie par le bras pour se diriger vers la maison, tout sauf le clapotis de l'eau !
- Surtout si je peux faire quelque chose pour toi, même si je n'ai plus le droit de porter grand chose, dis moi, ça me ferait très plaisir.
Paleo entra dans la pièce à vivre avec Aube et constata ses dires. En effet la pièce bien qu'assez spacieuse n'avait pas vraiment beaucoup de meubles. Par contre, la poussière et les toiles d'araignée, ce n'est pas ce qui manquait.
- ah mais on dirait qu'il y a une jeune fille à marier ici ! Regarde moi tous ces voiles ! plaisanta-t-elle en lui montrant les toiles du doigt. Et bien il y a du boulot ! Quand est ce qu'on s'y met ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paleonopsis

avatar

Nombre de messages : 214
Age : 49
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   Sam 13 Mar - 10:53

[Quelques jours plus tard...]

Paleo était passé voir plusieurs amis dans le quartier, aussi lui paraissait--il tout naturel de revenir devant la maison de son amie Aube.
Elle espérait tous les jours que son amie s'ennuyait loin de Moulins et qu'elle allait revenir avec les rayons du soleil levant. Mais une fois encore, la maison était vide de toute vie. Les oeillets blancs prenaient de plus en plus d'ampleur autour de la maison, il faudrait penser à les arranger un de ces jours. Paleo viendrait donner un coup de main à Aube si elle avait besoin.
Khyra commençant à s'agiter et soupirer dans son sommeil, Paleo préféra reprendre le chemin de sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   Dim 14 Mar - 22:46

Aube arriva de bon matin devant la porte de sa maison, fourbue après le long voyage qu'elle venait de faire.

Long voyage, fatigant, plein de mésaventures, mais qui s'est terminé de la plus belle façon qui soit...

Sourire qui se dessine sur le visage d'Aube. Bonheur qui la réchauffe à la pensée de l'homme qu'elle aime.

Les oeillets ont poussé, se sont étendus. Le parterre est magnifique. Aube en cueille une belle brassée et pousse la porte d'entrée.

Enfin de retour...




"Et les crapauds chantent la liberté..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paleonopsis

avatar

Nombre de messages : 214
Age : 49
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   Mar 20 Avr - 20:37

Paléo, et Khyra sur la hanche, arrivaient dans le quartier de PetitAnge où Aube avait emménagé il y a de cela quelques temps maintenant. Elle croisait les doigts pour que son amie soit bien chez elle et pas chez Arthur, c’était beaucoup plus loin dans la campagne. Elle avait besoin de quelques carottes pour préparer le premier déjeuner solide de sa petite rouquine.
Arrivée devant les Œillets Blancs, Paléo frappa à la porte et attendit en chantonnant et berçant Khyra
.
- Et si Tata Aube n’est pas là, on file au marché en chercher ma puce, d’accord ?
Khyra regardait sa mère, quasiment tout le poing gauche enfoncé dans sa bouche à le mâchouiller, de la salive lui coulant sur le côté des lèvres.
- Rho mais fais attention, tu vas finir par l’avaler ta petite main ma puce.
Paléo retira la main de Khyra, l’essuya avec un mouchoir qu’elle avait pris soin d’emporter avec elle, essuya les babines de sa puce et le remit dans sa poche. La main avait déjà repris sa place dans la bouche de la petite !
- Bon alors, elle est là ou pas Aube ? AUBEEEEEEE ! C’EST PALEO ET KHYRA !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-ponpon le pigeon--

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   Mer 28 Avr - 15:17

A peine avait il quitter la maison de Franceska qu'il s'était déjà mis au travail pour rejoindre la maison d'Aube, une lettre en moins à la patte. Il ne lui en restait que deux à rendre. Lors de son premier aperçu du village, il avait déjà eu le temps de repérer sa maison. Il s'y rendit en moins de temps qu'il le faut pour prononcer "tarte aux pommes" en pigeon. Il était encore un peu sonné du dernier message qu'il avait livré et volait parfois de façon étrange, comme s'il tombait sur le côté, déséquilibré. Une nouvelle fois il fit le tour plusieurs fois de la maison de la personne à qui il devait livrer le message en espérant la voir dehors. Cette fois-ci il ne tenterai pas la même idiotie en tentant de passer par un mur en bois sensé s'ouvrir. Il lui fallait quelque chose d'autre, plus fiable et plus sûre. Entrer dans la maison paraissait une bonne solution, mais comment ? Ponpon fit plusieurs fois le tour du bâtiment avant de comprendre qu'il y avait des trous de forme carré dans les murs. C'était sa chance d'entrer. Son RouUuu serait fier de lui. Et il en parlerait aussi à ses amis pigeons, Rouuut et Rourou. Peut être recevrait il la reconnaissance des siens après avoir livré des courriers de façon aussi consciencieuse. Le pigeon resta un moment en suspend devant le grand carré qui donnait accès à la maison. Il ne semblait y avoir personne de l'autre côté, il devrait fouiller l'intérieur pour trouver quelqu'un.
Le pigeon pris une inspiration aussi grande qu'il le pu avec son bec, mais resta cette fois-ci plus prudent que la dernière fois et s'approcha pas trop vite. En quelques coup d'ailes il se retrouva presque à l'intérieur du bâtiment, mais il ne parvenait pas à entrer, comme un si un mur invisible était face à lui. "Rouuuu! RrrrRRRrouUo" pensa t-il à voie haute. Il battait des ailes bêtement contre la fenêtre, sans parvenir à entrer. Il pensa qu'il n'avait sans doute pas pris assez d'élan, après tout, comment le vide pouvait il lui tenir tête ? De plus il commençait à perdre patience de ne pas pouvoir entrer. Il fit demi tour et se recula un peu avant de rentrer tête la première dans la fenêtre.

BOUM

Il s'effondra une nouvelle fois sur le sol, les deux pattes en l'air en échappant un "ourou" avant de tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   Mer 28 Avr - 21:14

Après avoir bien travaillé au verger et récolté deux gros fruits juteux à souhait, Aube décida de rentrer chez elle se reposer un peu. Quand elle arriva, elle découvrit sur le pas de la porte un petit mouchoir blanc. A qui pouvait-il bien être? Aube n'en avait aucune idée. Elle le ramassa néanmoins et le fourra dans sa besace, se promettant d'essayer d'en retrouver le propriétaire lors de sa prochaine visite en taverne.

Tout à coup, un petit bruit attira son attention du côté de la fenêtre. On aurait dit une sorte de frottement... Aube avança doucement et aperçut sur le rebord de la fenêtre un pigeon dont une des pattes était affublée de deux parchemins. Elle prit doucement le volatile dans les mains, le caressa très lentement pour ne pas l'effrayer. Elle pouvait sentir les battements rapides de son petit coeur contre la paume de sa main. Elle resta sans bouger pendant une bonne dizaine de minutes, attendant que l'oiseau se rassure réellement puis entreprit doucement de décrocher les parchemins de la petite patte grisâtre. Le premier était adressé à Val, elle le rattacha donc directement sans le lire bien entendu. Le second lui était adressé. Un rapide coup d'oeil au bas du parchemin lui apprit que c'était Karl qui lui avait écrit. Un sourire de contentement apparut sur son visage. Elle ouvrit la main pour relâcher le pigeon, le regarda s'éloigner en direction du village puis alla dare dare s'asseoir sur le muret pour lire sa missive.



"J'irais encore brûler quelques accords"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'oeillet blanc   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'oeillet blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue au village de Moulins ! :: Le village de Moulins :: Quartiers Petit_ange63 La Méritante, Apolonie la Directe :: L'Oeillet Blanc-
Sauter vers: