Bienvenue au village de Moulins !


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La pièce principale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: La pièce principale   Mar 17 Juin - 11:22



Il avait fini d'être locataire enfin il peut verser la dernière somme qui lui permit d'acquérir la maison.

Petit à petit il s'était meublé, et avait fini par avoir un confort qui lui ressemblait.



Tout heureux d'être enfin propriétaire il déboucha une bonne bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:13

quote="Le prophète"]Le prophète arriva claudiquant et déposa son annonce. (Pas parce qu'il est vieux qu'il claudique mais parce qu'il s'est fait un tour de rein chez la Pomponnette) !




hrp : J'ai créé Le Prophète pour garder un personnage clef à la ville de Moulins. Certes c'est un vieux râleur, excentrique et décalé mais pas trop méchant. Du moins je l'espère ! Certain le trouveront barbant, d'autre marrant, d'autre encore énervant, mais dans l'ensemble je pense qu'il est accepté. Oui mais c'est un pnj, voilà bien le problème. Pour des raisons personnelles je ne veux plus de persos IG. La question que je me pose actuellement est dois-je continuer à faire vivre le Prophète ? Rares sont ceux qui lui parlent à vrai dire. Cette annonce est la dernière tentative à le laisser en vie. Car pour tout vous avouer je commence à m'ennuyer à faire du monologue. Si ça tente quelqu'un de créer un pnj pour jouer avec lui, allélouïa ! Sinon ravi d'avoir jouer avec vous, et bonne continuation !

Il demanda à un messager d'afficher cette annonce dans tout le Bourbonnais et repartit en boitant.[/quote]

Ce matin là un pigeon, tapota à son carreau. La maison était presque vide de tout meuble, aussi le bruit résonna-t-il. A peine retira-t-il un parchemin qu’un autre volatile arriva. Puis un troisième.

shekhina a écrit:
Sheki qui passait devant le panneau d'affichage, sourit en lisant l'annonce du Prophète Vincent, en espérant qu'il trouve comme elle, chaussure à son pied. ( :wink: )

[hrp : moi je dis dommage si tu arrêtes, j'aime bien ton rp, bonne continuation. :wink: ]

lililea62 a écrit:
Lililea lit l'annonce du Prophète et se souvient même lui avoir proposé un emploi à l'hospice

Je trouve que le Prophète Vincent doit garder son rôle dans le village même s' il est parfois bougon et exentrique mais au moins il a son franc parlé et personnellement il me fait rire alors bonne continuation

Sibille a écrit:
Messire "Le Prophète" PNJ ou pas, votre humour vous honore et il serait dommage de nous en priver...

Peut-être que Moulins n'était pas fait pour vous ? car ici à Montluçon, je ne pense pas vous avoir déjà croisé...

Je ne postule pas à votre annonce, car à part le répondant et le fait que je sais remettre en place les bougons, vous ne trouverez pas en moi une gentille femme docile pour faire votre cuisine mais je vous réponds car effectivement un monologue est si décevant...

Alors que vive le prophète... et qu'il n'hésite pas à se promener dans le cadre verdoyant de notre beau village.

Il sourit en lisant les missives et décida de répondre à celle venue de très loin en premier.
Il partit en taverne en emportant son baluchon.

Il rédigea sa lettre en tirant la langue. Il lui avait fallu retourner son baluchon pour retrouver sa plume. Le bout en était tordu, mais à force de la redresser elle avait fini quand même par écrire. Son encre était séchée et il avait emprunté du vinaigre dans une taverne pour en mettre dans le flacon, tout ceci sous l'oeil intrigué du serveur qui le regardait derrière le comptoir.

- De toute façon j'ai la réputation d'être fou alors ! lui avait-il dit tout haut.

L'homme dont c'était surement la pensée, fut devint rouge de confusion et se mit à essuyer ses godets avec une énergie soudaine.

Le Prophète en avait rit.

Enfin la lettre était achevée. C'est qu'il était lettré l'homme et n'avait aucune difficulté avec les mots. Il en jouant si souvent d'ailleurs !

Vint le moment de l'envoyer. Se dirigeant vers le comptoir il demanda un pigeon.

- Vous comprenez expliqua-t-il, j'ai mangé le mien, il était trop appétissant et de plus ne servait à rien, vu que j'avais personne à qui écrire.

Quand il sortit de cette taverne il riait encore d'avoir vu les yeux du tavernier s'agrandirent en entendant ses propos !

Mais son parchemin était parti, adresse Dame Sibille à Montluçon.

Citation :
Dame Sibille,

Je serais ravi de vous rendre une petite visite. Quand mon dos sera remis en place, d'ailleurs vous dites remettre en place les bougons, mais avez vous quelques talents pour remettre les dos ?

Je ne suis jamais effectivement venu à Montluçon, à Clermont une fois pour monter une estrade avec comme chef une fille de joie, plus toute jeune, qui voulait que je la paye pour l'honorer. Mais ceci est une longue histoire.

En attendant merci d'avoir répondu à mon annonce.

Et au plaisir de vous voir.

Signé Vincent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:14

lililea62 a écrit:
En se promenant dans les rues de Moulins Lililea s'arrêta devant une nouvelle demeure

Mais qui pouvait bien habiter ici

Elle trouva beaucoup de changement depuis son absence et voulait savoir qui habitait cette demeure

Ni une; ni deux;elle alla frapper à la porte et attendit de voir qui allait ouvrir

toc,toc ,toc

Trois petits coups retentirent à nouveau. Il était revenu un peu plus tôt de chez le tavernier et était en train de chercher chez qui il pourrait commander des meubles quand il entendit toc toc toc.

- Encore un pigeon, va me falloir une secrétaire si ça continue ! grommela-t-il en ouvrant la porte.

Il regarda d'abord à terre persuadé qu'un volatile était posé, mais rencontra des pieds, sur le seuil de sa porte. Il remonta alors le regard et vit la doctoresse.

- Ho c'est vous Dame Lililéa, je croyais que vous étiez un pigeon.

Confus il reboutonna sa chemise car il était un tantinet débraillé, et s'effaça pour la laisser entrer en disant :

- Remarquez je me fais vieux, dans mes souvenirs les pigeons ne frappent pas aux portes et ne sont pas aussi jolis que vous, mais aussi appétissant il va sans dire ! Entrez, je vous prie et asseyez vous donc.

Il regarda autour de lui pas l'ombre d'une chaise la pièce était vide de chez vide alors il ajouta :

- Non tout compte fait restez debout ! ça fera désordre sinon ! Qu'est-ce qui vous amène, et ho ! je voulais vous remercier pour votre gentil mot sous le panneau d'affichage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:15

lililea62 a écrit:
Lililea regarda le Prophetète Vincent puis fronça les sourcils

Mais je croyais que vous n'aviez pas de logement et que vous habitiez toujours à l'hospice

Lililea recula d'un pas et regarda autour d'elle

Mais dites donc vous croyez vraiment que j'ai l'ai d'un pigeon?

elle regarda Vincent avec l'envie de rire le voyant ainsi debrailler puis elle entra dans la maisonnet

vous voilà une bien jolie maison

Citation :
Entrez, je vous prie et asseyez vous donc.

Lililea regarda un peu partout et ne voyait rien qui pouvait faire office de siege puis elle ecouta le Prophete

Citation :
Non tout compte fait restez debout ! ça fera désordre sinon !

he bien ,se qui m'amène c'est tout simplement la curiosité
Je voulais savoir qui occuppait cette demeure et me voilà renseigné


Puis elle regarda le Prophete et ajouta maintenant que je suis là ,auriez vous besoin de mes services,profitez en si je peux être utile!!

Le Prophète fut surpris. Alors comme ça la doctoresse était curieuse ! Il sourit, ha les bonnes femmes pensa-t-il !

- Je suis désolée je n'ai rien à vous offrir, ni à boire, ni pour vous assoir, voyez-vous j'ai cassé ma tirelire pour pouvoir m'acheter ce petit bien. Il me faudra la meubler chose pas facile, d'ailleurs connaissez-vous un menuisier ?


Puis se rappelant sa phrase :
Citation :

Maintenant que je suis là ,auriez vous besoin de mes services,profitez en si je peux être utile!!

- Heu et si ça ne vous dérange pas, je suis un peu bloqué du dos, à cause d'une embardée mal négociée, j'avais le choix entre me crisper et me contorsionner ou tomber dans un buisson épineux.


Il lui sourit un peu confus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:16

lililea62 a écrit:
Je ne suis pas venue pour m'asseoir ni boire ne vous inquitez pas

Lililea ecouta le Prophete

Ben vous voyez que j'ai bien fait de passer!!
Pourriez vous soulevez votre chemise et desserer votre pantalon que je puisse y passer mes mains de façon à mieux m rendre compte de se que vous avez


Lililea regarda le Prophete qui n'avait point l'air à l'aise!!!

Citation :
Pourriez vous soulevez votre chemise et desserer votre pantalon que je puisse y passer mes mains de façon à mieux m rendre compte de se que vous avez

Le Prophète leva un sourcil puis le second, bien plus abasourdit que surpris.

Mais n'était-elle pas doctoresse ? Tout de même c'était une femme se dit-il, lever ma chemise passe encore mais déserrer mes braies, hors de question. Tiens elle ferait quoi s'il me prenait des idées ! Et Dieu c'est que concernant les femmes il en avait des idées !


- Heu vous ne pouvez pas regarder à travers ma chemise hasarda-t-il, c'est qu'il fait pas bien chaud ici, j'ai du bois là mais je n'arrive pas vraiment à me baisser pour faire du feu.

Il désigna un fagot de bois sec et dans une malle près de la cheminée, de belles buches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:17

lililea62 a écrit:
Lililea regarda le Prophète et voyait en lui la gène mais aussi de muvaise idèes qu'il pourrait avoir

Ne vous méprenez pas ,je n'ai nul besoin que vous enleviez quoi que se sois,je vais simplement voir si n'avez rien de deplacer mais pour cela je dois y mettre les mains

Elle se rendit compte qu'il ne faisait pas bien chaud alors elle se proposa d'allumer le feu dans la cheminee

Bon ,laissez moi faire je vais faire une petie flambee dans la cheminee et quand il fera meilleurs je vous osculterais
En attendant ,dans ma cariole dehors, je dois bien avoir de quoi vous donnez une couverture pour mettre sur votre dos ainsi vous vous rechaufferez plus vite


Lililea etait etonnee de la pudeur du Prophete ,lui si à l'aise avec les femmes et les mots ,voilà qu'elle l'avait touché sur un point faible et cela la faisait sourire

Il n'aimait pas trop bien qu'une femme s'occupe de lui ainsi. Du moins il n'y était pas habitué. Mais voilà même du feu il était incapable d'en faire !

Maudite gamine ! pensa-t-il, si elle avait pas été aussi mal élevée !

Il la vit disparaitre au dehors et revenir avec une couverture qu'elle posa sur son dos. Il ne savait plus quoi dire ou faire. Ho ! faire le mariole l'aurait surement sauvé de cette mauvaise passe, mais à quoi bon il avait le dos coincé autant qu'il se fasse soigner !

- Ho merci Dame Lililéa, je suis confus de n'être même pas capable de faire un bon feu, prenez garde à ne point vous mettre une écharde, et remettez le petit bois en tas comme au début et attendez bien qu'il prenne avant de mettre la grosse buche...

Soudain il se tut ! Il était en train de la commander et elle le regardait avec des yeux ronds.

- C'est que je ne suis pas bien habitué que l'on fasse les choses à ma place, veuillez m'en excuser
lui dit-il.

Puis se grattant la tête il ajouta :

- Remarquez pour que vous m'auscultiez je peux faire ce que vous avez demandé. Je me souviens que le prêtre qui c'était occupé de moi dans ma jeunesse disait aux femmes qui faisaient la toilette des morts. [b]Le docteur peut voir la nudité ce n'est pas un homme c'est un docteur ! . [b]Alors pour vous c'est pareil vous n'êtes pas une femme !


Il n'était pas sur que ce qu'il venait de lui dire avait un sens, ni était très flatteur à vrai dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:18

lililea62 a écrit:
Lililea ecouta le Prophete

Ho merci Dame Lililéa, je suis confus de n'être même pas capable de faire un bon feu, prenez garde à ne point vous mettre une écharde, et remettez le petit bois en tas comme au début et attendez bien qu'il prenne avant de mettre la grosse buche...


Ne vous inquitez pas ,à la maison j'allume le feu tous les jours
Il ni a pas d'homme à la maison et puis d'ailleurs il m'ennuierait plutot qu'autre chose


Apres avoir allumé le feu dans la cheminee Lililea ne pouvait s'empêcher de repondre au dire du Prophète


Bon d'accord je suis medecin,et j'ai l'habitude de voir des morts et de faire leurs toilette si leurs proches ne leur fait pas ,mais sachez que je suis une femme aussi et il est vrai que je n'ai pas le même regard dans ses cas là mais une femme reste une femme quoi qu'on en dise!!

Lililea savait que le Prophete etait bougon et qu'il ronchonnerait doucement

bon maintenant je vais vous regardez de plus prêt si vous êtes prêt!!

Il secoua la tête en enlevant les boutons de sa chemise.

Ha pour sur une femme reste une femme ! une enquiquineuse de première oui, à fourrer son nez partout et à jacter tout le temps ! Voilà ce qu'était une femme.


Il la regarda allumer le feu sans mot dire de toute façon il avait l'impression qu'il n'aurait jamais le dernier mot.

- Je suis pas prêt non, mais il faut bien que vous regardiez. Et puis vous avez les mains chaudes au moins, parce qu'il s'agirait pas de me faire du mal plutôt que me soigner ! D'ailleurs vous l'avez eu où votre diplôme ?

Il avait oté sa chemise mais gardait la couverture sur lui, non plus qu'il était prude mais il avait vraiment froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:19

lililea62 a écrit:
- Je suis pas prêt non, mais il faut bien que vous regardiez. Et puis vous avez les mains chaudes au moins, parce qu'il s'agirait pas de me faire du mal plutôt que me soigner ! D'ailleurs vous l'avez eu où votre diplôme ?


Non, je n'ai pas encore mon diplôme j'etudie toujours,mais ne vous inquitez pas j'ai dejà soigné des Moulinois mais si vous preferez quelqu'un d'autre je comprendrais ,apres tout c'est vous qui voyez!!


Lililea se retourna vers le feu et chauffa un peu ses mains en attendant sa reponse

Il était là sous sa couverture à attendre qu'elle l'ausculte quand elle hésita. Tournée vers le feu elle se chauffait les mains, l'avait-il vexé. Elle n'avait pas son diplôme au moins elle avait été franche, d'ailleurs devait-on avoir un certificat pour saigner les gens ou leur donner des tisanes ? Il lui répondit d'un ton bourru.

- Bah pas grave, vous êtes là alors zou ! regardez mon dos, qu'on en finisse une bonne fois pour toute, car de toute façon je ne peux plus faire un mouvement, donc vous ne m'esquinterez pas plus !

Il retira la couverture de sur ses épaules et s'approcha de la cheminée.

Il avait un air piteux à vrai dire car comme toutes les hommes il n'aimait pas être en position de faiblesse et encore moins devant une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:20

lililea62 a écrit:
- Bah pas grave, vous êtes là alors zou ! regardez mon dos, qu'on en finisse une bonne fois pour toute, car de toute façon je ne peux plus faire un mouvement, donc vous ne m'esquinterez pas plus !


Lililea frotta ses mains l'une sur l'autre pour les attendrir un peu car apres avoir manipuler le bois ,elles n'etaientt plus douce


Bon attention ,je vais poser mes mains à même votre peau alors ne sursautez pas d'accord sinon vous pourriez vous faire encore plus mal!!

lililea passe ses mains sur le bas du dos du Prophète et insiste sur les vertebres

Mais dites moi votre colonne est toute biscornu ;je comprends qu'il vous fasse mal.je vais vous redresser tout ça vous allez voir!!!

Il serra les mâchoires pour ne pas bouger. Les mains sur sa peau l'avait saisi, un frisson lui parcourut l'échine. Il avait du mal à se tenir droit tant la douleur était intense.

En appuyant sur ses vertèbres, Lililéa le faisait souffrir. Il n'était pas douillet mais il poussa un petit cri quand une pression lui envoya une vive douleur.

Citation :
- Mais dites moi votre colonne est toute biscornu ;je comprends qu'il vous fasse mal.je vais vous redresser tout ça vous allez voir!!!

- Tout biscornu, tout biscornu ! z'avez qu'à dire que je suis mal foutu ! Aieeeeeeeeee ! Là oui ça fait mal là !

Rien à faire, elle avait bien trouver le mal, mais il s'inquiétait de comment elle allait le redresser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:21

lililea62 a écrit:
Rien à faire, elle avait bien trouver le mal, mais il s'inquiétait de comment elle allait le redresser !

Ne vous inquietez pas,je vais redresser tout ça !!


Lililea mit la couverture par terre

Vous voulez bien vous allonger dessus; je vais devoir vous faire une petite manipulation et ensuite vous courerez comme un lapin et vous pourrez aller au bal de se soir

Il avait fini par faire ce qu'elle lui demandait. Il s'allongea non sans ronchonner, et elle le commença à le masser. Ho ! ce n'était pas ce genre de massage agréable qu'elle lui faisait, pas du tout, elle faisait rouler quelques vertèbres sous ses doigts et lui gémissait par moment.

De temps à autre on entendait un clac qui signifiait qu'un os se replaçait, il se demanda si elle n'allait pas l'estropier à tout jamais.

- Dites vous savez ce que vous faites au moins ?


Mais elle ne l'écoutait pas et continuait ses manipulations. Au bout d'un temps qu'il lui parut une éternité, elle lui demanda de se relever. Là il le fit sans douleur et un large sourire barra son visage.

- Bah j'ai plus mal ! C'est un miracle non ?

Il sauta d'une jambe sur l'autre délivré de toute souffrance, et finit par remercier Lililéa.

- Je ne sais pas comment vous avez fait, mais je dois reconnaitre que vous êtes un bon médecin, pour un peu je vous ferai une bise !

Il était heureux, il se sentait ragaillardit et finit par dire :

- Allez vite ma bonne Dame, partez, un grand bal nous attends ce soir, et je suis sur que vous voulez vous faire la plus belle qui soit.

Il lui tendit une bourse pour ses soins et l'incita à partir pour se faire belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:21

En s'étirant il murmura :

- Hummmm plus tout jeune moi !

Il sourire s'afficha sur ses lèvres en pensant à elle. Son visage, son parfum, les courbes parfaites de son corps qu'il devinait sous sa robe. Il fallait bien qu'il se rende à l'évidence il en pinçait pour elle. Cela l'effraya, jamais aucune femme n'avait créer de sentiments chez lui ! Et à son grand dam elle n'était pas pour lui. De cela il en était sur, une femme fait des petites allusions quand elle est disponible, elle n'en avait jamais fait. Elle ne l'avait pas repoussé non plus, du reste à part danser et quelques fois la flatter, il n'avait rien fait d'autre !

Il se leva tout guilleret quand même, son coeur venait de s'ouvrir et qui sait un jour la trouvera-t-il celle qui fera de lui un homme rangé.

- Mouais bah pour l'instant elle n'est pas encore née !

Un pigeon se posa sur le rebord de sa fenêtre et il alla le délivrer de son message. Son coeur battit à tout rompre et si c'était-elle ?

Bah non, il l'avait quitté tard dans la nuit et elle n'allait pas lui écrire alors qu'il habitait dans son village ! Dommage pensa-t-il ses lettres me manquent.

Il lut son courrier et se dit que la nouvelle était bonne tout de même. Il avait demandé au père Bernardin du monastère où il avait séjourné des plans pour pouvoir ouvrir une échoppe et voilà qu'ils arrivaient.

Il déjeuna de pain et de soupe et sortit dans son jardin.

- Allez zou au boulot !
dit-il en prenant une pioche à pleine main.



Le soir venu il avait fait les tranchées et commencer son coffrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:23

grand vide l'envahit soudain. Comme ses lettres lui manquaient ! Il hésita à reprendre sa plume, lui écrire à nouveau serait une folie... Il sortit en secouant la tête, les femmes parfois étaient causes de grand désarroi !

Il continua son labeur, il n'avait que trop tardé.



Il s'acharna sur son travail, et entreprit de faire son coffrage. Soudain il poussa un terrible cri de douleur, une écharde venait de se planter dans son pouce et était entrée profondément. Il essaya de l'extirper mais rien n'y fit. Il se demanda si un dispensaire ne serait pas indispensable en ville.

- Tant pis, je trouverai bien une femme pour me l'enlever, en principe leurs petits doigts sont agiles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:23

Le soleil était encore au rendez-vous en ce mardi matin. Il avait mal partout, mais ne se découragea pas. Il lui fallait monter son mur, il devait continuer son chantier coute que coute.

Un rapide déjeuner et il était partit au bureau des coeurs solitaires. Quand il en revint, il était inquiet et se demanda s'il ne devait pas faire demi tour et retirer le parchemin qu'il avait mis.

- Allez advienne que pourra ! Si tu ne plait à personne tant pis pour elles !

Il commença à faire son ciment avec de l'argile, du sable et un peu de paille, puis passa un bon moment à réunir des pierres pour ses fondations.

Le soleil cognait fort et il s'arrêtait souvent pour boire.

Toutefois il avançait.

- Je bâcle ça et me fais une petite sieste sous le saule moi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:24

Asaka08 a écrit:
Asaka se baladant au village, apperçut cet homme dans un jardin, surement le sien, qu'elle a rencontré...quelque part..elle toqua et il lui fit signe d'entrer..elle rentra donc.

Bonjour !! Avez vous besoin d'aide, désirez-vous une citronade..je vois que vous travaillez dur...Alors ca vous direz ?

Elle découvrit le jeunot et le bisouta

Citation :
- Bonjour !! Avez vous besoin d'aide, désirez-vous une citronade..je vois que vous travaillez dur...Alors ca vous direz ?

Il était allé chercher à boire, son cruchon était vide. Dieu que le soleil cognait en cette après-midi ! Juste au moment où il passait devant la porte, quelqu'un frappa. Il ouvrit et vit la jeune femme de l'agence. Mais il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'elle lui proposait de faire de la citronnade.

Elle l'embrassa sur la joue, il leva un sourcil. Certes la femme était jolie, très jolie même mais il ne s'attendait pas à sa venue. Après tout n'avait-il pas déposé un parchemin ce matin !

- Bonjour !! De de la citronnade ? Oui pourquoi pas bonne idée, le coin cuisine est par là, j'ignore ce qu'est la citronnade alors je vous laisse vous débrouiller !


Pris au dépourvu, sale comme un peigne il avait encore les mains pleines de ciment frais. Il la regarda de la tête au pied et eut un sourire en coin.

- Dites je finis mon seau de ciment et je vais me débarbouiller à l'eau du puit, ça ne vous dérange pas que je vous laisse toute seule pendant ce temps ? J'en ai pas pour long promis !


Il lui fit un clin d'oeil et repartit vers son chantier laissant la porte de derrière ouverte pour l'inviter à le rejoindre quand elle le souhaiterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:25

Asaka08 a écrit:
Asaka, ne s'étant pas apperçut qu'elle bisoutait le Prophète au lieu de son fils...tapota l'épaule de Vincent

Bien, merci, je m'en vais préparez cette citronade si vous avez du citron, du sucre....Continue la liste...

Aussitôt dit Aussitôt fait ! Elle découvrit son petit ange Mathiew et le laissa regarder du landeau. Elle commença a préparer la citronade..cette recette rapide lui permit de chercher un endroit frais plus rapidement..Elle y posa la boisson.

Coucow mon Ange ca va bien ? Mat'w pleure Tu as faim au moins ? mMat'w renifle Je vais t'allaiter en attendant que la boisson se rafraichisse. Se qu'elle fit.

Quelques minutes plus tard, Asaka posa son enfant dans le landeau bleuté et alla chercher la boisson.
Asa déposa la citronade et 1 verre qu'elle trouva dans un placard mal fermé. La femme avança chargée de la citronade et du bébé vers Le Prophète.


Voilà donc ma citronade, surtout a base de citron...d'où le nom que je lui ai proposé ! Il y a aussi...elle se tait pour ne pas révéler ses secrets de recettes !!

Elle servit Le Prophète. Eh ben dite donc !! Bon boulôt !! dit-elle en regardant le jardin

Quand elle énonça sa liste pour faire la boisson, il se sauva à reculons.

- Du citron est-ce ces trucs jaunes j'ai acheté ce matin au marché ?
Lui dit-il en montrant les fruits.

Avec les croisades beaucoup d'épices et de fruits exotiques affluaient sur les étals. En tout cas il n'aurait jamais pensé pouvoir faire une boisson avec ça !

- Bah prenez-les je n'aurais jamais pensé à en manger je voulais les utiliser pour boucher le siphon de ma pierre à évier.

Elle le regarda amusée, et il retourna à ses travaux. Il l'entendait s'affairer dans la cuisine, mais il voulait finir vite avant que son ciment ne sèche. Il était en train de tirer de l'eau du puit quand elle revint avec le bébé et la boisson. Il s'empressa de l'aider, mais ses mains toutes sales ne lui permit que de prendre la cruche.

Pendant qu'elle lui expliquait la définition de sa citronnade il observa l'enfant. Il ressemblait à sa mère et voir un petit homme en miniature le fit sourire.

Les mains propres, il but une gorgée du breuvage et faillit le recracher. Il s'étouffa, avala avec difficulté en toussant et la regarda les yeux plein de larmes tant c'était acide.

- Dites vous êtes sure que ça se boit ça ?


Il la regarda avec un sourire penaud, visiblement il aurait préféré une bonne bière. Il reposa son verre et demanda :

- J'ai lu vite fait votre fiche ce matin mais excusez-moi je n'ai pas retenu votre nom ! Le mien est Vincent, je ne vous avais jamais vu à Moulins, vous y êtes depuis longtemps ? Et comment s'appelle votre bébé, son papa va-t-il vous rejoindre bientôt ?


Il ne voulait pas se montrer indiscret, mais une femme avec un enfant sans père l'inquiétait énormément.

Lui n'aurait jamais abandonné son enfant, il avait été retrouvé sous les roues d'une charrette quand il était nourrisson. Posé là comme un paquet de linge sale pendant le marché, non seulement ses parents s'étaient débarrassé de lui mais en plus si personne ne l'aurait découvert, la roue du charriot l'aurait écrasé net. Alors il ne comprenait pas qu'un père puisse laisser une femme seule avec un petit.

Il entreprit de se laver les mains à même le seau du puit et attendit qu'elle lui donne des explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:26

Asaka08 a écrit:
Asaka, étonnée de sa réaction en buvant la citronade...lui dit bêtement :

Erf, j'aime l'acidité, j'en ai oublié que je suis la seule...Bref, l'enfant se nomme Mathiew, il a 8 mois.. Le papa ? Il ne viendra pas, je suis partie...il ne se préocuper même pas de notre santé..donc je suis partie..je suis entre guillemets "nouvelle" car (hrp : mon compte s'est éffaçé a cause d'un malentendu..). J'avais 3 trois..2 sont restés au près de lui..j'ai gardé le petit dernier..Voila (j'ai un bon bout de temps d'expérience sur le dos^^).

Elle prit une respiration,
et dites moi, que fabriquez-vous là ?

Elle oubliait...Au faite, j'ai demandé à certaine personne comment elles vous trouvaient...Des réponses auquels on vous complimente...et d'autre on l'on vous critique =)

Ce qui m'a le plus choquée, c'est que vous êtes Joueur-Non-Actif...cela m'est très pénible..! Donc j'aimerais en savoir la raison si ce n'est point trop indiscré...

Asa calinait son petit qui s'endormait..et le posa dans le landeau bleu.

Elle répondit à ses questions, mais il ne comprit pas tout, sauf que son enfant s'appelait Mathew et que son père se fichait pas mal de son existence. Pauvre petit pensa-t-il !

Puis comme il l'avait craint, elle commença à l'interroger. Les questions fusèrent les unes derrière les autres, les qu'est-ce que vous construisez donc là ? Pourquoi ne vous voit-on jamais actif dans le village ? Des : certains vous aiment et d'autre pas, bref tout un interrogatoire digne d'une armée.

Il réfléchit rapidement à la façon de se débarrasser vite fait bien fait de la curieuse. Puis il lui dit tout de go :

- Ce que je fais là ?
en montrant le jardin, heu ! c'est une surprise pour mon anniversaire et je ne puis point vous la révélez sinon ce ne serait plus une surprise pour moi !

Il était sale et avait fini son chantier, il était temps pour lui d'aller se laver à la rivière. Il la regarda et poursuivit :

- Dites vous qui voyez du monde au village, vous ne pourriez pas leur dire que le lavoir n'a plus d'eau et qu'il est ainsi difficile d'y laver son linge ! Merci vous seriez gentille.

Il rentra dans sa demeure et ressortit quelques instants plus tard avec un baluchon contenant du linge propre et un morceau de tissu pour s'essuyer.

- Je vais à la rivière pour me laver, si la promenade vous tente vous pouvez m'accompagner, mais je vous préviens je me baigne nu donc à vous de voir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:28

Asaka08 a écrit:
Asaka essaya de jouer au chantage :

Si vous ne revenait plus sur votre perso IG alors je ne dirai rien a personne au sujet de ce lavoir !

Et non, je viens pas..


Asaka se fait méchante car le seule pnj qu'elle ai vu lui a fait du maln, beacoup de mal !

Soudain l'attitude de la jeune femme changea, son regard si fit méchant plein de haine. Il la regarda surpris, qu'avait-il fait lui pour mériter ça. Les mots claquèrent dans sa bouche comme un fouet, le chantage s'installait.

Il leva un sourcil interrogateur, puis secoua la tête navré. Pourquoi était-elle là? il ne lui avait rien demandé, elle était venue de son plein gré non ?

La voix rauque et le regard blessé il lui dit :

- Vous êtes une femme intelligente et belle, je suis sur qu'un jour vous trouverez un homme qui vous rendra heureux !

Il la regarda une dernière fois, meurtri par son attitude. Il attrapa son baluchon qu'il avait reposé et partit pour le village, le visage attristé par ce qu'elle venait de lui faire...

Asaka08 a écrit:
Asaka courrut le rattraper et lui expliqua ses réactions..

Je suis désolé..un jour, j'ai été amoureuse d'un tel joueur..que du malheur pour moi...donc..je ...ma réaction je veux dire...était trop méchante alors je re-fait :

Oui, bien sûr, je veux bien vous accompagner, je fermerais les yeux, promis ! =)


Elle attendit une réponse et, émue d'avoir raconter se qu'il lui était arrivée, s'éffondra dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:30

Il avait fait quelques pas quand elle le rattrapa. Elle présenta des excuses essayant de s'expliquer, mais il comprenait surtout qu'elle mettait tous les hommes dans le même panier, ce qui lui fit encore plus mal.

Puis soudain elle décida de l'accompagner, et s'effondra dans ses bras.

Pour le coup il en perdit son baluchon, et la tint serré contre lui en lui murmurant des paroles de réconfort :

- Allons, allons, ne vous tracassez pas ça va aller, ce n'est rien, vous devez être fatiguée voilà tout, vous devriez rentrer vous reposer, la chaleur est accablante et vos nerfs dirait-on ne le supporte pas.

Il lui tapotait l'épaule doucement, tout en réfléchissant. Il voulait bien d'une femme dans sa vie certes, mais était-il sur de pouvoir supporter ce genre de femme ?

Asaka08 a écrit:
Asa avait que Le Prophète n'avait rien comprit mais elle suivit ses conseils, prit le Landeau et partit sans rien dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:30

Il la regarda partir et ne savait plus quoi faire pour elle. Il fut convaincu qu'elle se remettrait très vite, les femmes ont cette vertu de passer rapidement à autre chose.

Mais il était persuadé qu'en aucun cas il n'aurait pu s'accommoder d'une femme qui voudrait le faire changer. L'obliger à venir en taverne, à vivre au coeur même du village était une chose à ne pas lui demander. Il était bien comme ça et pourquoi changerait-il ? Si une femme l'aimait un jour, elle l'accepterait tel qu'il est non ?

Il ramassa son baluchon pour la seconde fois et cette fois-ci partit en direction du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:31

Il arriva chez lui las. La remise en état du lavoir l'avait fatigué certes, mais l'avait démoralisé aussi. Il regarda machinalement sur le rebord de la fenêtre et ne découvrit aucun pigeon. Aucune nouvelle d'elle, rien ! Il n'avait pas la force de lui écrire, ni même d'en avoir envie. A vrai dire il avait bien plus l'impression d'être mort que vivant. Il ne mangea pas, il n'en avait plus la force et se coucha directement.

Le jour suivant il ne sortit pas, dormit beaucoup, puis le jour d'après son physique alla mieux, mais son mental restait fragile.

Il entreprit alors de calligraphier quelques versets du livre des vertus, et ne prit plus la peine, ni de se raser, ni de s'habiller. Il décida de vivre en ermite, son moral était de plus en plus bas à mesure que les jours passaient et qu'il constatait qu'il ne recevait aucune nouvelle du monde extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:32

lililea62 a écrit:
Lililea passa devant la maison de Vincent et elle ne resista pas à aller voir comment allait messire Vincent

Elle passa le petit portail et frappa à la porte

toc toc toc

Il était en train d'écrire et le coup donné à la porte lui fit faire des ratures.

- Bon sang y a pas moyen d'être tranquille !


Il marmonnait en ouvrant la porte, en réalité son moral remontait d'un coup, quelqu'un venait le voir !

Il entrouvrit et vit la doctoresse, il fit la moue et ouvrit la porte toute grande. Il cligna des yeux, il vivait dans le noir depuis 4 jours, sa barbe avait repoussé, il était en braie, et sa chemise était grande ouverte, ses cheveux du moins ce qu'il en restait étaient en bataille et il avait de grands cernes sous les yeux.

- Oui qu'est-ce que c'est ! dit-il d'un ton bourru en regardant entrer sa visiteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:32

lililea62 a écrit:
Citation :
- Oui qu'est-ce que c'est !

Lililea regarda l 'homme d'un air etonné

Heu ,bonjour Messire ; desolee devous deranger mais je pensais que Messire Vincent habitait encore ici mais j'ai dû me tromper de demeure,pourtant j'etais sur que c'etait ici !!

Elle le devisagea de haut en bas tellement cet homme etait mal habillé et sale puis elle recula

Mais ,c'est vous Vincent........ mais oui c'est bien vous
Que se passe t'il ,vous n'avez plus d'eau pour vous debarbouiller!!

Citation :
Mais ,c'est vous Vincent........ mais oui c'est bien vous
Que se passe t'il ,vous n'avez plus d'eau pour vous debarbouiller!!

Il haussa les épaules et ronchonna :

- Dites vous n'êtes pas venue ici pour me dire de me laver quand même ! hein !

Il repartit à ses écritures, les versets de la bible qu'il retranscrivait étaient en latin et la calligraphie qu'il en faisait était irréprochable.

Il jeta un coup d'oeil à la doctoresse qui tournait déjà dans la maison comme si elle voulait investir les lieux. La maison était sale tout comme lui, mais il n'avait aucune envie que ça change, et il finit par dire :

- A quoi ou à qui ça servirait que je me fasse présentable, puis votre garde du corps n'est pas là ? Vous n'avez rien à faire que de fureter dans ma maison ? Il vous a pas suivis au moins, j'ai pas envie de me faire embrocher moi !


Il savait déjà que la partie était perdue, elle allait le faire laver, il en était sur, il reprit sa plume et fit mine de l'ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:33

lililea62 a écrit:
Citation :
A quoi ou à qui ça servirait que je me fasse présentable, puis votre garde du corps n'est pas là ? Vous n'avez rien à faire que de fureter dans ma maison ? Il vous a pas suivis au moins, j'ai pas envie de me faire embrocher moi !


Ce n'est pas mon garde du corps mais mon amoureux !!
Et puis il s'en ai excusé de sa reaction !

Citation :
Il repartit à ses écritures, les versets de la bible qu'il retranscrivait étaient en latin et la calligraphie qu'il en faisait était irréprochable

Lililea regarda par dessus l'epaule de Vincent

Mais dites moi c'est bien se que vous faites ,c'est magnifique
vous avez une sacrée richesse dans les mains!!


Lililea regarda un peu partout

bon je suis passée voir si votre pouce va mieux ,mais je me refuse de la regarder dans l'etat de propreté dans lequel vous êtes
Alors allez vous laver et vous raser et revenez me voir ensuite et dépêchez vous je n'ai pas trop de temps
,pendant se temps je vais balayer par terre et faire un peu de menage!!

Elle regarda par dessus son épaule ce qui l'agaça carrément, mais il ne bougea pas d'un pouce et continua son dessin, elle allait partir ainsi pensa-t-il.

Mais soudain ça lui tomba dessus, et curieusement il s'y attendait. Elle voulait voir son pouce, elle attrapait déjà un balai et donnait des coups dans sa chaise ce qui l'obligea à arrêter.

Il retenait sa colère et regarda son bandage. De bandage il ne restait que le nom, tant il était déchiré et sale.
Citation :

Alors allez vous laver et vous raser et revenez me voir ensuite et dépêchez vous je n'ai pas trop de temps

- Non, mais c'est pas bientôt fini rugit-il enfin, vous allez m'éborgner avec votre balai ! et non je ne laverai pas, nom de non les bonnes femmes c'est une calamité quand elles s'y mettent !


Soudain il la vit aller au puit dans le jardin et il la regarda d'un air inquiet, manquerai plus qu'elle lui balance un seau d'eau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:34

lililea62 a écrit:
Citation :
- Non, mais c'est pas bientôt fini rugit-il enfin, vous allez m'éborgner avec votre balai ! et non je ne laverai pas, nom de non les bonnes femmes c'est une calamité quand elles s'y mettent !

ho mais si vous allez vous laver,c'est moi qui vous le dit!!
Depuis quand vous vous laissez aller ainsi ,vivre dans la saleté!!



Citation :
Soudain il la vit aller au puit dans le jardin et il la regarda d'un air inquiet, manquerai plus qu'elle lui balance un seau d'eau !

bien ,voilà de l'eau !!
Faut'il que je vous lave ou vous le faite seul!!
Votre bandage ni parait plus et votre pouce est caché par la crasse !!


Lililea se retourna et attendit que Vincent daigne se laver

Il regarde le bandage bien malgré lui, et fait la grimace. Puis le seau d'eau et fait une grimace à Lililéa.

Puis l'air coquin il demande :

- Vrai de vrai vous me laveriez partout, partout, partout ?


Il commence à sourire mais elle ne sourit pas. Les bras croisés elle tape du pied sur le plancher pour bien lui faire comprendre son impatience.

Il soupire, et va cherche un drap et de quoi faire une grande toilette. Quand il revint elle est toujours là au pied du seau.

- Elle est froide votre eau !
ronchonne-t-il en plongeant la main dedans.

Il pose tout son bardas sur la table et regarde et le balai et la doctoresse. Puis il explose de rage :

- Allez zou, vous avez dit que vous alliez balayer et vous n'en avez fait que la moitié là, et puis vous allez me regardez me laver ? Je vous préviens je me met tout nu ! Z'yrez pas dire que j'ai oublié de me laver quelque part !

Joignant le geste à la parole il commenca à retirer sa chemise, mais pris le temps de mettre le paravent devant lui. Il n'allait quand même pas s'exhiber devant Lililéa qui elle de son côté était devenu rouge comme une tomate quand elle l'avait entendu parler de nudité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prophète.

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: La pièce principale   Jeu 19 Juin - 9:35

lililea62 a écrit:
Lililea attendait impatiement que Vincent commence sa toilette


Citation :
- Elle est froide votre eau !

Non mais vous n'avez pas fini de ronchonner;vous n'avez qu'à vous dépêché et vous n'aurez pas froid !!

Citation :
- Allez zou, vous avez dit que vous alliez balayer et vous n'en avez fait que la moitié là, et puis vous allez me regardez me laver ? Je vous préviens je me met tout nu ! Z'yrez pas dire que j'ai oublié de me laver quelque part !

Ho mais vous savez je peux tres bien vous laver mais je vais plutôt nettoyer un peu!!

Lililea se sentit piquer un fard et se trouva géner devant les dire de Vincent

Arrêtez vos commentaires et n'hesitez pas à frotter partout ,ne faite pas semblant !!

Lililea reprit le balayage de la piéce

Il lui fit une énorme grimace qu'elle ne put voir heureusement. Comme s'il ne savait pas se laver !

Il l'entendait balayer et il se mit à éternuer. La poussière l'incommodait, aussi fit-il sa toilette avec soin. Une fois propre et habillé de frais, il alla dehors avec le seau et vida son eau sale. Il entreprit ensuite de se raser, mais avec l'eau froide du puit il se coupa quelque peu.

C'est le visage égratigné et saignant un peu qu'il réapparut devant elle.

- Voilà je suis propre, vous pouvez être contente, mais entre vous et moi je me demande à quoi ça m'a servi hein ! Dès que vous serez partie j'en ferais à ma guise. Je n'ai aucune femme à qui plaire, alors que je sois propre ou négligé ne changera rien à l'affaire.


Il avait dit ça d'un ton triste, il baissait tout simplement les bras, il n'avait reçu aucune nouvelle de Petit Ange et avait constaté que s'il ne lui écrivait pas, elle ne le faisait pas de son côté.

Il regarda Lililéa et fit un sourire forcé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pièce principale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pièce principale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» « Le monde est un théâtre, mais la pièce est mal distribuée. » • Alix&Holden
» Valeur ajoutée et pièce rapportée [John & Hayden]
» [Réservé] La Maîtrise du Soru
» Episode 457 One piece
» One piece 598

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue au village de Moulins ! :: Le village de Moulins :: Quartiers Zork l'Honorable, Nakuneuil le Vif :: La Maison du Prophète.-
Sauter vers: