Bienvenue au village de Moulins !


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A l'étage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Jeu 12 Juin - 15:42

Pour le bébé ça va il bouge bien mais il faut qu'Orckis evite de se lever et rester allongé le plus possible sinon il arrivera beaucoup trop tot
Bon je vais vous laisser ,mais s'il y a le moindre souci ,alors n'hesitez pas à venir me chercher.
Menpenti gardera la cariole prête à partir au cas ou!!

"Merci, merci à vous deux. Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans vous. Je vous suis éternellement redevable. A bientôt et rentrez bien."

Arthur leur fit un signe de la main comme la cariole s'éloignait sur le chemin de terre qui menait à la chaumière. Puis il se hâta de remonter à l'étage, où sa douce l'accueillit, un faible sourire aux lèvres.

"Ma princesse, Lililéa dit que tout va bien, mais tu dois te reposer. Pour le moment, hors de question de quitter le lit. Veux-tu que je t'apporte à boire? A manger?"

Ashara sauta du lit et alla vers l'escalier, d'où arrivaient Gerold, Oswell et Lewyn.

"Et bien... te voilà sous bonne garde..."

Oui, la Garde Blanche... Arthur chassa ces pensées. Le visage de son bel ange était beaucoup moins crispé par la douleur. La décoction de Lililéa faisait son effet.

"Alors, as-tu besoin de quelque chose, ma princesse?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Jeu 12 Juin - 23:46

Orckis observa son bel amour, ses yeux creusés, son teint pâle, sa démarche pesante, tout en lui traduisait l'extrème fatigue dans laquelle il se trouvait. Elle s'en voulu, elle était la cause de tout ses tracas. De plus, par son imprudence, elle avait mis en danger la vie de leur enfant.
Elle se sentait coupable, ariverait-elle à se pardonner si le malheur les frappait. Des larmes perlèrent à nouveau au bord de ses yeux, elle les essuya rapidement en espérant qu'Arthur ne s'en soit pas apperçut.

"Alors, as-tu besoin de quelque chose, ma princesse?"

"- Non mon tendre amour, llui répondit-elle la voix couverte par les sanglots qu'elle tentait de ravaler. Je veux juste que tu vienne à côté de moi, que tu t'allonge prés de moi et que tu me prenne dans tes bras. Ne me laisse pas mon bien-aimé......... pardonne-moi mon imprudence.....je.... je..... elle ne put retenir plus longtemps ses sanglots et fondit en larmes. je suis si...désolée..... je te donne....tant de souci....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Ven 13 Juin - 18:33

"Je suis si...désolée..... je te donne....tant de souci....."

Arthur se trouva un peu désemparé par les sanglots de sa douce. Il s'installa à côté d'elle, comme elle le lui avait demandé, et la pris dans ses bras. Elle pleura un moment sur son épaule, et il lui murmura:

"Ne t'inquiète pas, ma jolie fleur. Je t'aime, et cela efface tous les soucis du monde. Bien sûr que je m'en fais pour toi, pour ta santé et pour celle de notre bébé, mais pourquoi t'en voudrais-je? Tu as fait une mauvaise chute, cela aurait très bien pu t'arriver dans l'escalier ou même au bord de la rivière. Tu n'y es pour rien."

Elle le regarda, et Arthur vit qu'il y avait encore de la détresse dans ses grands yeux verts. Il caressa doucement sa joue et déposa un baiser sur le bout de son nez.

"Je ne t'en veux pas, mon bel ange, rassure-toi. Tu dois te reposer et chasser toutes ces pensées de ta tête. Je t'aime, et c'est tout ce qui compte."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Dim 3 Aoû - 18:54

Arthur s'affairait dans leur chambre. Il remplissait le baquet d'Orckis à l'aide de seaux d'eau qu'il venait de faire chauffer. Iliana gazouillait joyeusement dans son panier, posé sur leur lit. Ashara dormait paisiblement sur le plancher, épaulant Arthur dans la surveillance de sa petite fée. Le parfum des différentes huiles qu'il avait versé dans l'eau bouillante commençait à envahir peu à peu la pièce.

Orckis n'allait plus tarder à arriver et il lui avait promis un bon bain chaud. Et puis, il avait une surprise. Un surprise qui se trouvait au cou d'Iliana. Un petit médaillon en forme de fée, tenant la pierre qu'Orckis lui avait confiée. Arthur se tourna vers sa petite princesse, qui mordillait joyeusement un de ses doigts de pieds. Chose qu'Arthur, même s'il était resté relativement agile, se croyait bien incapable de faire.

Il entendit le bruit de la porte, en bas. Ashara avait relevé la tête. Sa douce rentrait du marché. Il prit Iliana dans ses bras et attendit sagement qu'Orckis monte les escaliers de fortune, qu'il lui faudrait un jour remettre en état, d'ailleurs. Lorsque le ravissant visage encadré de mèches volantes et incrusté de deux jolis diamants verts et pétillants apparut en haut de l'escalier, Arthur sourit.


"Bonsoir, mon bel ange."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Lun 4 Aoû - 0:44

Orckis rentrait du marché exténuée et courbatue, elle espérait bien qu'Arthur n'allait pas avoir oublié leur conversation et qu'il lui aurait préparé un bon bain chaud. Elle déposa son panier de provision sur la table, s'avança vers les escaliers et monta les marches. Arrivée sur le palier, elle vit son tendre amour, tout sourire, portant en ses bras leurs jolie petite princesse.

"Bonsoir, mon bel ange."

"Bonsoir mes amours, répondit-elle en bisoutant les petites joues roses d'Iliana. Comment allez vous ? ajouta-t-elle en relevant la tête pour donner à son prince charmant un baiser passionné."

Elle regarda autour d'elle et vit que son merveilleux Arthur lui avait bel et bien préparé son bain.

"Ainsi tu n'as pas oublié mon doux amour, lui dit-elle en lui offrant le plus beau des sourires. Je m'occupe de Lili et je me plonge dans ce bain aux effluves suaves et capiteuses."

Prenant l'enfant ses bras , elle aperçut le pendentif qu'elle portait autour du cou. Elle le prit d'une main pour mieux pouvoir le regarder.

"Oh !! mon Arthur.... tu... il est... Elle ne pouvait détacher son regard de la petite fée qui mettait parfaitement en valeur la Turquoise que Messire Gurdill lui avait envoyé pour protéger leur enfant. Tu as fait un travail magnifique... une fois de plus... tu es... tu es un véritable artiste."

La petite Iliana commença à s'agiter et à pleurer en se frottant les yeux. Comprenant que la faigue la prenait, Orckis l'emportat dans sa chambre, la déposa dans son berceau, et après lui avoir chanté une douce comptine en ressorti sans faire de bruit.

Elle allat se blottir dans les bras de son bien-aimé et l'embrassa avec fougue et passion, puis elle se dévêtit et entra tel une nymphe dans l'eau chaude et parfumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Mer 6 Aoû - 10:03

Orckis entra dans l'eau avec une grâce qui ne lui avait jamais été donné de voir jusqu'à maintenant. Elle ressemblait à l'une de ces ondines dont parlent les légendes, ces créatures oniriques qui vivent au bord des rivières et qui semblent ne faire qu'une avec l'eau, lui appartenir. Il sortit de ses rêveries comme sa princesse, désormais plongée jusqu'aux épaules, lui souriait.

Il passa derrière elle et commença à fouiller dans l'armoire, hors de sa vue.


"Tu sais... Nous avons oublié un petit quelque chose... Je ne peux pas venir avec toi. Rentrer dans le baquet avec une jambe que je ne dois absolument pas plier me parait un peu... acrobatique. Néanmoins..."

Il mit la main sur ce qu'il cherchait. Deux petites fioles, dont il versa un peu du contenu dans chacune de ses mains, avant de les frotter l'une dans l'autre. Il s'installa derrière sa douce, prenant garde de ne pas plier le genou, et posa ses deux mains huilées sur les épaules de sa jolie nymphe.

"Néanmoins, j'ai trouvé les huiles dont tu m'avais parlé..."


Il commença à masser doucement les épaules de son bel ange, et sentit ses muscles se détendre peu à peu. Elle soupira d'aise. Il approcha son visage du sien, au dessus d'une de ses épaules qu'il continuait de masser, et déposa un baiser sur sa joue, avant d'aller lui murmurer des mots doux à l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Lun 11 Aoû - 22:29

Orckis frémit en sentant les larges mains de son tendre amour se poser sur ses épaules qu'il commençait à masser avec douceur. Peu à peu, elle se laissa envahir par une douce langueur provoquée par les effluves du bain auxquelles s'ajoutait le contact de ses mains qui la massaient et aux mots d'amour qu'il lui susurrait à l'oreille.

Il faisait nuit, la chambre n'était éclairée que par quelques chandelles placées ça et là. Le silence n'était interrompu que par les murmures de son bien-aimé. Elle ferma les yeux et sourit.

"- C'est cela le bonheur, pensa-t-elle. Une chaumière paisible, un homme que j'aime plus que je ne saurais le dire... notre enfant qui dort dans la pièce à côté..."

Elle se tourna vers lui et plongeant les yeux dans son doux regard, elle entoura son cou de ses bras.

"- Je t'aime tant mon Arthur, lui dit-elle d'une voix empreinte d'émotion."

Elle l'embrassa langoureusement, mélangeant fougue, passion, douceur et tendresse. Elle voulait que ce baiser lui raconte tout ce que les mots ne savaient dire, tout ce qu'ils ne pouvaient exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Jeu 6 Nov - 22:01

A quelques lieues de Moulins, alors qu'ils avançaient vers Nevers, Orckis avait demandé à Latribale et à ses amis de pouvoir descendre de la charrette. Une terrible angoisse avait monté en elle, elle avait souhaité retourner chez elle.

De retour à la chaumière, harassée de fatigue, elle était aller se coucher. La chaumière lui avait semblé bien vide et calme, Arthur et Iliana s'étant rendu à un concours de tir à l'arc à Murat.

Elle fut réveillée au petit matin par des petits coups secs sur les carreaux de la fenêtre de la chambre. C'était un pigeon porteur d'un message. Elle attrapa l'animal, détacha le rouleau de papier et le lut.

Citation :
Orkis,

Heureusement pour toi, tu nous a pas suivi, nous avons été détroussés et dépossédés de tous nos biens, plus un écus, plus rien !!!

Alors reste à Moulin, jusqu'à nouvel ordre. On voudrait savoir, si on peut te faire passer par un autre chemin.

Je te tiens au courant,

Je t'embrasse,
Ta marraine Latri

Elle retourna à son lit, se coucha et remercia sa bonne étoile de l'avoir protégée. Elle s'endormit en pensant à Arthur qui serait fort surpris de la trouver là à son retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Mer 18 Fév - 22:20

Une nouvelle nuit de surveillance pour protéger le village d'une éventuelle attaque. Orckis avait passé 11 nuits à patrouiller avec la COBA, et cela faisait 3 nuits qu'elle avait rejoint le groupe formé par Arthur.

C'était le petit matin, le fond de l'air était frais et tout deux remontaient doucement l'allée qui menait à la chaumière. Ils étaient fourbu de fatigue après avoir arpentés les remparts de la ville côte à côte la nuit entière. Arthur marchait devant, portant Iliana endormie dans ses bras; Orckis suivait comme dans un des rêves qu'elle avait si souvent fait ses derniers temps. Oui, la veille, ici même, dans la chaumière, ils s'étaient déclarés l'un à l'autre leur amour toujours plus grand malgré tout ce qui s'était passé et Arthur lui avait demandé de revenir vivre avec eux.

Orckis le dépassa pour aller ouvrir la porte de la chaumière et le laissa entrer. Il franchit le seuil et monta déposer la petite bien au chaud dans son lit. Lorsqu'il redescendit, Orckis avait redémarré le feu et mit de l'eau à chauffer pour faire une tisane. Elle s'approcha de lui en esquissant un sourire.


"- Je m'suis dit qu'une tisane nous réchaufferait un peu... lui murmura-t-elle d'une voix douce. Assieds-toi devant le feu... je m'occupe de tout."

Alors qu'il s'asseyait confortablement sur le fauteuil devant la cheminée, elle prit deux bols dans lesquels elle versa de l'eau chaude et y mit quelques herbes à infuser. Elle s'installa ensuite sur ses genoux et ils burent la décoction en silence, les yeux dans les yeux, vivant l'instant présent comme s'il n'était qu'un rêve, n'osant parler de peur de se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Ven 20 Fév - 9:58

Après avoir déposé leur petite fée au milieu de ses couvertures, et avoir déposé un doux baiser sur son front, Arthur redescendit à pas de velours. Orckis avait allumé un feu, et s'affairait autour. La lueur des flammes se reflétant dans ses grands yeux verts leur donnait une teinte particulière, presque surnaturelle. Sur ses joues, un étrange ballet d'ombre et de lumière orangée dessinaient des formes fantasmagoriques. Jamais plus que ce soir, Arthur n'eut l'impression qu'elle était une créature céleste, descendue pour partager avec lui un bout de bonheur.

Il posa doucement ses mains sur les hanches d'Orckis, et déposa un baiser au creux de son cou.


Je m'suis dit qu'une tisane nous réchaufferait un peu... lui murmura-t-elle d'une voix douce. Assieds-toi devant le feu... je m'occupe de tout.

Il s'exécuta de bonne grâce et alla s'installer confortablement dans un des fauteuils près de la cheminée. Orckis arriva bientôt avec deux bols dont la fumée s'échappait gracieusement, et s'installa tout contre lui. Là, ils dégustèrent la tisane, leurs regards se noyant l'un dans l'autre. Au bout d'un temps, Arthur ne sut plus trop ce qui le réchauffait vraiment, de la tisane ou du contact de son bel ange.

Une fois son bol fini, il enfouit son visage dans les cheveux de sa douce, et posa ses lèvres sur sa nuque. Ses mains se firent plus audacieuses, et une chaleur d'une autre sorte l'envahit bientôt. La fatigue des gardes, les soucis de la mairie, tout s'envola doucement, et Arthur se laissa aller à cette sensation qu'il n'avait pas connu depuis trop longtemps. Il souffla, juste à l'oreille d'Orckis:

Comme tu m'as manqué, mon bel ange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 47
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Ven 20 Fév - 13:28

Alors qu'elle finissait sa tisane, Orckis sentit le souffle chaud d'Arthur dans son cou, elle frémit. Une douce chaleur l'envahit quand il déposa un doux baiser sur sa nuque. Etait-ce l'effet de la tisane ou l'émotion provoquée par le contact chaud des lèvres de l'homme qu'elle aimait par dessus tout?
Elle retint sa respiration sentant une douce fièvre l'envahir quand les mains d'Arthur se faufilèrent sous son corsage, redécouvrant chaque parcelle de son corps.


Comme tu m'as manqué, mon bel ange... lui souffla-t-il à l'oreille.

Laissant tomber son bol qui se fracassa sur le sol et reprenant son souffle, elle se tourna doucement et plongea ses grands yeux verts dans le regard de son bien aimé. Elle l'embrassa tendrement, leurs lèvres s'entrouvrirent et leurs langues se rencontrèrent, se caressèrent prolongeant le baiser pendant d'interminables minutes, la laissant haletante et fébrile.


"- Mon Arthur... mon tendre am... amour... je t'aime... tant !" lui murmura-t-elle alors que sa respiration s'accélérait.

Elle glissa ses deux mains sous la chemise d'Arthur, les laissant se promener sur son torse nu, s'amusant à redessiner chaque segment de ses muscles saillants. Cela faisait si longtemps qu'elle rêvait de ses moments d'intimité partagée, que ses carresses se firent de plus en plus audacieuses et précises. Avec empressement, elle le débarrassa de sa chemise et couvrit son torse de baisers. Elle le désirait, voulait se fondre en lui, ne plus dire un mot, laisser leur corps exprimer le bonheur de se retrouver
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Dim 22 Fév - 10:08

Ce qui se passa alors n'est pas à offrir à tous les yeux. Seuls les quatre leurs, noyés dans un océan de passion trop longtemps retenu, furent témoins en cette nuit là.

Tour à tour, leur étreinte fut douce et tendre, sauvage et tumultueuse, sensuelle et voluptueuse. L'un après l'autre, ils se redécouvrirent, du détail d'une cicatrice abandonnée sur un flanc à la courbe d'une hanche évoquant le roulis serein des flots. Peu à peu, ils se libérèrent de tout ce qui restait encore entre eux, de ces lambeaux d'amertume dont on ne se débarrasse qu'en partageant l'intimité de l'autre. Arthur prit conscience, plus violemment que jamais, à quel point son bel ange lui avait manqué, à quel point elle faisait partie de lui même.

Il en prit conscience car à cet instant, il lui sembla enfin être redevenu un être entier, et plus un morceau d'âme à la dérive. A la sentir tout contre lui, à respirer son parfum comme s'il s'agissait du seul air nécessaire à sa survie, à caresser sa peau comme si rien d'autre ne valait la peine d'être touché, à se perdre au fond de son regard, comme si nul autre paysage ne pouvait rivaliser avec cet océan d'émeraude qui se nichait dans ses grands yeux verts, Arthur se sentit enfin pleinement serein.

Le visage enfoui dans sa chevelure en cascade, bien à l'abri dans les bras de sa douce, Arthur eut la sensation que plus rien ne pouvait lui arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: A l'étage   Sam 27 Mar - 7:21

Cette nuit-là, Aube l'avait passée chez Arthur. Ils avaient beaucoup discuté avant de rejoindre les bras de Morphée. Et puis, ils avaient aussi fait d'autres choses, mais ...

Ils avaient entre autres parlé de Paleo, qui allait devoir construire son poulailler, maintenant qu'elle avait planches, grillage, clous et tout le matériel indispensable pour ce genre de travail. Tout en regardant son bien-aimé s'endormir, Aube avait réfléchi à la meilleure façon qu'elle pourrait avoir de l'aider. Elle pouvait s'occuper de Khyra, pendant que Paleo commencerait à monter le poulailler. Mais bon, ça ne devait pas être facile de faire ça toute seule. Alors une autre idée lui vient à l'esprit. De toute façon, à elles deux, elles y arriveraient, c'est sûr, mais combien de temps leur faudrait-il? Elle décida donc de demander à Arthur si Amelyne ne pourrait pas garder Iliana et la petite Khyra pendant qu'ils s'occuperaient du poulailler tous ensemble. Et puis, il y avait aussi Dark qui étaient encore là. Il n'y avait aucun doute qu'il mettrait lui aussi la main à la pâte.

Oui, à quatre, cela ne devrait pas poser trop de problèmes. Aube s'endormit heureuse d'avoir trouvé un moyen d'aider son amie.


[Le lendemain matin]

La première idée qui vint à l'esprit de la petite blonde quelques heures plus tard, fut qu'elle devait réveiller son Arthur pour lui demander de l'accompagner chez Paleo et pour voir si Amelyne pourrait garder Khyra.
Elle regarda avec tendresse son sauvageon qui dormait paisiblement, pensa que c'était misère de briser un si joli sommeil, mais commença toutefois à lui caresser la joue, là où apparaissaient les premiers poils de sa barbe mal rasée. Elle lui mordilla le lobe de l'oreille puis chuota:


Mon Arthur! Réveille-toi! J'aimerais bien qu'on aille chez Paleo ce matin pour l'aider à construire son poulailler. Qu'est-ce que tu en penses?

Voyant qu'Arthur ne réagissait pas, elle commença à parcourir de ses doigts légers son torse puissant, dans l'espoir que ses caresses le réveilleraient.




"Au coin du bois j'ai trouvé ce matin,
Une autre vie qui me tendait les mains..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Mar 30 Mar - 20:01

La nuit fut délicieuse. Ce genre de nuit que l'on ne voudrait jamais voir se finir, pour laquelle on serait prêt à chasser le soleil, à le retenir en deçà de l'horizon. Arthur et Aube étaient rentrés alors que la soirée était bien entamée. Iliana dormait déjà, et Arthur avait ramené Amelyne tandis qu'Aube réchauffait les draps. Puis c'est à deux qu'ils réchauffèrent le lit, mais la méthode qu'ils utilisèrent ne sera pas décrite ici...

Mais toute nuit, fut-elle la plus longue de l'année, doit prendre fin au jour. Néanmoins, Arthur avait noté un détail d'une grande importance depuis qu'Aube était entrée dans sa vie, et plus précisément dans sa chambre. Depuis la première nuit qu'ils avaient passé ensemble, Arthur avait dormi. Vraiment dormi, hein... Pas comme ces longs mois écoulés où le sommeil n'avait fait que lui accorder deux heures par ci, deux heures par là. Non, lorsque que le corps de son Aube réchauffait le sien, lorsqu'il sentait le rythme de sa respiration qui soulevait doucement sa poitrine tout à côté de lui, le sommeil lui venait naturellement. Comme si les ombres qui le tiraillaient chaque fois qu'il fermait les yeux étaient tenues à distance par la simple présence d'Aube. Comme si l'Aube qu'il serrait contre lui avait signifié le crépuscule de ses peurs.

Ce doux matin, il l'avait senti s'agiter près de lui. Mais la sensation de sérénité qui l'habitait, alors que le jour venait les cueillir et qu'il n'avait vu de la nuit que ce que ses rêves avaient bien voulu lui montrer, l'empêcha d'ouvrir les yeux. Il voulait goûter encore cette étrange sentiment de plénitude, qu'il croyait avoir perdu à jamais dans le gouffre sans fond qui s'était creusé en lui. Il sentit, aux abords de sa conscience, les doigts de son Aube frôler sa joue. Un demi sourire naquit sur son visage aux yeux toujours clos, et s'épanouit plus encore lorsqu'elle mordilla son oreille.


Mon Arthur! Réveille-toi! J'aimerais bien qu'on aille chez Paleo ce matin pour l'aider à construire son poulailler. Qu'est-ce que tu en penses?

Pour le coup, il fronça les sourcils, paupières toujours closes. Les doigts d'Aube glissèrent le long de son torse, et il grogna pour la forme.

Grmblblmblmrmm... Poulaillo? Paleiller? Hmmm... passer la journée au lit, plutôt...

Puis il roula sur le côté et enlaça Aube.

Toute la journée au lit... Non?


Aube n'eut même pas besoin de trouver d'arguments à opposer. Iliana se chargea de briser tous les espoirs d'Arthur en déboulant en trombe dans la chambre. Elle sauta sur le lit, la poupée de tissu que lui avait offert Franceska calée sous le bras.

Papa! Papa! Papa! Il fait jour! Amelyne va bientôt arriver!

Arthur observa sa fille d'un air désespéré, et se laissa lourdement retomber sur l'oreiller.

Grmblblm...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: A l'étage   Sam 3 Avr - 0:33

Aube essayait vainement de réveiller Arthur pour aller chez Paleo, mais apparemment, il reprenait goût au sommeil le bougre. Il proposa même de rester au lit toute la journée, mais ce n'était vraiment pas le genre d'Aube. Quand elle était réveillée, il fallait qu'elle bouge. Bien sûr, elle n'aurait pas refusé de rester sous les draps pour câliner celui qu'elle aimait si fort, ou d'y retourner en cours de journée si l'envie leur en prenait, mais rester là à essayer de dormir, ça elle ne savait pas faire. Et apparemment ce matin-là, Arthur avait envie de paresser.

Elle allait essayer d'argumenter quand Iliana déboula dans la chambre et grimpa sur le lit en tenant une jolie poupée dans les bras.


Papa! Papa! Papa! Il fait jour! Amelyne va bientôt arriver!

Bien qu'Arthur laissât retomber sa tête sur l'oreiller en marmonnant une phrase incompréhensible, Aube comprit qu'elle tenait là sa chance de le faire sortir du lit. Elle adressa un grand sourire à la fillette, tandis qu'elle sortait du lit et enfilait ses pantoufles pour descendre.

Comme elle est jolie ta poupée Ili! Mais ne penses-tu pas qu'elle a faim? Il faudrait que nous descendions préparer un bon déjeuner en attendant l'arrivée d'Amelyne. Et ton papa pourrait nous aider à allumer un bon feu dans la cheminée, il fait encore un peu frisquet!

Comme elle prononçait ces dernières paroles, elle se pencha vers son endormi, lui déposa un doux baiser sur le front puis, d'une geste rapide, tira la couverture à bas du lit et descendit à toute vitesse avec Iliana, toutes deux riant de bon coeur d'avoir vu la mine déconfite d'Arthur.


"Au coin du bois j'ai trouvé ce matin,
Une autre vie qui me tendait les mains..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: A l'étage   Sam 3 Avr - 23:50

Bon... L'idée qui l'avait effleuré de traîner au lit dans les bras de son Aube fut bien vite réduite à néant. D'autant qu'après l'arrivée d'Iliana, Aube enfonça joyeusement le clou.

Comme elle est jolie ta poupée Ili! Mais ne penses-tu pas qu'elle a faim? Il faudrait que nous descendions préparer un bon déjeuner en attendant l'arrivée d'Amelyne. Et ton papa pourrait nous aider à allumer un bon feu dans la cheminée, il fait encore un peu frisquet!

Diable de diable... Avant même d'aviver le feu, tous ses espoirs partaient donc en fumée. Et voilà qu'Aube tira un grand coup sur les draps, et que la fraîcheur de ce matin de printemps vint effleurer la peau d'Arthur. Résigné, il se leva et descendit à la suite des deux filles qui décidément débordaient d'énergie le matin à peine éclos.

En bas, feu de cheminée, petit déjeuner, arrivée d'Amelyne et départ pour le village et la maison de Paleo se succédèrent sans qu'Arthur n'aie vraiment de prise sur les évènements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'étage   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'étage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Gimp] Masque d'écrêtage !
» Couloir du 4ème étage
» Couloir du 3ème étage
» Visite au 5 étage !! (RP libre)
» [Complétage du Pokédex] Kyogre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue au village de Moulins ! :: Le village de Moulins :: La Campagne Environnante :: La Chaumière d'Arthur-
Sauter vers: