Bienvenue au village de Moulins !


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La pièce de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Mar 29 Juil - 13:16

Après avoir déposé Iliana dans son berceau, Orckis s"était habillée et accompagnée de son bel amour, elle été descendue afin de préparer le petit déjeuner.

Alors qu'elle s'affairait autour de la cheminée pour redémarrer le feu qui n'était plus que braise, Arthur ouvrit la porte et sortit puiser de l'eau. Les chats en profitèrent pour entrer en miaulant, Ashara en tête, elle vint se frotter au jambe d'Orckis qui se baissa pour la caresser.

"- Bonjour ma belle ! Alors comment vas-tu ? lui-dit-elle en la prenant dans ses bras. Nous n'avons pas été très présent ces derniers temps, mais nous sommes de retour... avec une petite nouvelle dont il faut prendre soin, ajouta-t-elle à l'oreille de la chatte qui se mit à ronronner."

Après avoir reposer l'animal sur le sol, Orckis mit du lait à chauffer, sorti le pain, le beurre et la confiture, atteignit les bols, les couteaux et les cuillères. Lorsqu'Arthur revint, il se mirent à table et mangèrent en devisant gaiement du programme de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Lun 29 Sep - 9:08

Tout en préparant le repas, Orckis pensait aux divers aménagement qu'elle allait devoir faire pour accueillir les enfants d'Asa et Néo. Il fallait que tout soit prêt pour leur arrivée. Ti Matt allait avoir sa propre chambre et les jumeaux se partageraient la seconde.

Elle s'affairait, déposant sur la table assiettes et couverts pendant que la potée rechauffait dans la cheminée; mais ses gestes étaient machinaux, son esprit préoccupé par le travail qui lui restait à faire pour rendre ses deux pièce agréables et chaleureuses.

Arthur, assis sur un fauteuil à bascule, Iliana sur ses genoux, observait sa douce tout en se balançant d'avant en arrière. Il sourit lorsqu'il la vit poser sur la table une miche de pain et prendre une fourchette pour en couper des morceaux.

Secouant la tête d'agacement, Orckis reposa la fourchette, prit un couteau et coupa trois belle tranche sur lesquelles elle tartina des rillettes qu'elle avait faites la veilles. Levant les yeux vers ses deux amours, elle croisa le regard amusé d'Arthur.

"- Ohh toi, tu te moques de moi !!! elle lui fit une grimace, venez plutôt manger vous deux... j'ai quantité de chose à faire après le repas."

Ces derniers mots prononcés, son esprit se remit à fourmiller de milles et une idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Dim 19 Oct - 23:26

Orckis s'affairait à ranger et nettoyer la chaumière, Ninon qu'elle avait vu quelques minutes plus tôt lui avait annoncé qu'elle venait de rencontrer Latribale.

Orckis voulait que tout soit près pour accueillir dans de bonne condition sa marraine. Elle était si heureuse de la savoir à Moulins qu'elle chantait et riait tout en époussetant et briquant avec entrain. Non loin d'elle, Iliana la regardait d'un air interrogateur, semblant se demander d'où venait cette soudaine gaieté de sa maman.

Il est vrai que la vie n'avait pas était très gaie ces derniers temps et la petite fille s'était bien rendue compte que ses parents étaient devenu distant l'un envers l'autre, même s'ils semblaient s'aimer toujours.

Orckis s'arrêta soudain, se sentant observée.

"- Et bien ma fille, pourquoi me regardes-tu ainsi ? dit-elle en la prenant dans ses bras et en déposant une bise sur ses jolies joues roses. Tu sais que Latribale arrive, et ça fait ^vraiment plaisir à ta maman, comme tu peux le voir. Leurs deux mélangés, emplirent la pièce alors qu'Orckis faisait voler Iliana dans les airs à bout de bras. Je suis pressée de te la présenter..."

Reposant l'enfant sur le sol, elle tournoya sur elle-même tout autour de la pièce. Elle ouvrit en grand les fenêtres et la porte et respira à pleins poumons l'air frais de se milieu de matinée ensoleillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Lun 27 Oct - 23:05

Arthur allait entrer quand Orckis passa la porte, probablement pour le prévenir que le déjeuner était prêt. Elle s'arrêta, surprise de le trouver juste là, puis lui sourit.

Nous pouvons manger, mon Arthur.

Il passa doucement sa main dans les cheveux de son bel ange, et lui sourit tristement.

Orckis fut surprise de lire de la tristesse dans le regard de son bien-aimé. Il est vrai que ces derniers temps il lui avait paru soucieux voir même distant, mais elle avait mis cela sur le compte du lourd travail qu'il avait du abattre pour rechercher et accueillir dignement les enfants d'Asa et Neo.

Elle lui sourit alors qu'il la fixait du regard, mais son sourire s'évanouit lorsqu'elle comprit que son regard exprimait beaucoup plus que ce qu'elle imaginait. Son coeur s'emballât, son inquiétude augmenta lorsque les yeux d'Arthur l'embuèrent de larmes.

"- Ar... Arthur ? Que... Qu'y a-t-il ? lui dit-elle en prenant le visage de son bien-aimé dans ses mains. Qu'est-ce qui se passe ? Arthur, mon Arthur... parles-moi !!! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Mar 28 Oct - 23:56

"- Ar... Arthur ? Que... Qu'y a-t-il ? lui dit-elle en prenant le visage de son bien-aimé dans ses mains. Qu'est-ce qui se passe ? Arthur, mon Arthur... parles-moi !!! "

Arthur soupira, laissant le temps aux larmes qui naissaient de disparaître. Il se força à sourire, un peu moins tristement, mais douta du résultat. Il déposa un baiser sur le nez d'Orckis.

J'ai... j'ai reçu un message de l'orphelinat. Les enfants d'Asa... ont été confiés à quelqu'un d'autre. Un couple proche de l'abbaye. Frère Sigismond dit qu'il n'a rien pu faire. Je suis désolé, ma princesse.

Comme elle restait sans rien dire, sans doute sous le coup de la nouvelle, il la serra dans ses bras, espérant ainsi la réconforter, et se réconforter lui même. Ashara arriva derrière eux, accompagnée de Lewyn. Elle poussa quelques miaulements interrogateurs, interrompue par Iliana qui était sortie en l'entendant, et s'apprêtait à la prendre dans ses bras, lorsqu'elle vit ses parents serrés l'un contre l'autre. Vaguement consciente que quelque chose d'inhabituel se produisait, elle tira sur la robe d'Orckis, avec un gazouillis inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Jeu 30 Oct - 10:19

Atterrée par la nouvelle qu'Arthur venait de lui annoncer, Orckis resta silencieuse. Un chagrin immense la submergea, ses yeux s'emplirent de larmes tandis qu'Arthur la serrait dans ses bras pour la réconforter. Les mots qu'il avait prononcé quelques minutes auparavant raisonnait dans sa tête.

"-... reçu un message... enfants d'Asa... confiés à quelqu'un d'autres... désolé... "

Elle les ressassait comme pour leur donner un nouveau sens. Il fallait qu'il en soit autrement. Ce ne pouvait être la réalité, les enfants de sa soeur ne pouvaient être confiés à une famille étrangère.

Orckis voulait hurler, elle sentit une boule se former au creux de son estomac, son coeur meurtri semblait explosé. C'est alors qu'elle sentit Lili lui tirer doucement le bas de sa robe. Elle renifla un grand coup, essuya rapidement les larmes qui inondaient son visage.

Se baissant à la hauteur de sa fille, elle la prit dans ses bras et la serra contre elle. En se relevant, son regard croisa celui de son Arthur qui semblait tout aussi désemparé qu'elle. Elle eut envie de se jeter dans ses bras, mais elle était tétanisée.

Sans comprendre ce qui lui arrivait, elle se mit à l'accuser d'être responsable de leur malheur, de n'avoir pas fait tout ce qu'il pouvait pour que les enfants leur soient confiés. Ses immenses yeux verts lui lançaient des éclairs de fureurs, tandis que son visage exprimait toute la souffrance qu'elle ressentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Jeu 30 Oct - 18:36

Orckis parut comme assommée par les mots d'Arthur. Sentant Iliana tirer sur sa robe, elle se baissa et la prit dans ses bras. Arthur ne savait que dire de plus. C'était une nouvelle épreuve à traverser, mais lorsqu'il croisa le regard de sa douce, un frisson traversa tout son corps.

A travers ces jolis yeux verts, il lut d'abord un sentiment de profonde détresse, mais qui se changea en une fureur sourde qui s'abattit soudain sur lui. Orckis hurlait, l'invectivait, mettait sur son dos toutes les fautes de l'univers. Elle pleurait de rage, et Arthur ne put rien faire d'autre que reculer, abasourdi par toute cette colère qui débordait de sa douce princesse. Iliana s'était mise à pleurer, mais cela ne sembla pas atteindre les oreilles d'Orckis, qui continuait de hurler sur lui comme une furie.

Ne sachant que faire, beaucoup trop atterré pour se mettre en colère lui-même, et conscient que cela n'arrangerait pas la situation, il parvint à extraire Iliana des bras de sa mère et à s'éloigner vers la rivière. Il ne vit pas la réaction d'Orckis, ne l'entendait plus, mais peut-être était-ce simplement sa propre tristesse qui le rendait sourd. Il alla s'assoir au bord de la rivière, Iliana entre ses bras, tentant de calmer les pleurs de cette dernière. Une mélancolie étrange l'envahissait. Il ne savait pas s'il avait bien fait, mais il lui semblait que la seule chose dont avait besoin sa douce était un peu de calme et de solitude.

Il n'empêchait que les reproches qu'elle lui avait envoyés en pleine figure l'avait profondément blessé. Il ne s'en rappelait plus la teneur exacte, mais préférait cent fois les ignorer. Comment avaient-ils fait pour en arriver là? Pour qu'Orckis ait autant de rancoeur au fond d'elle. N'était-ce réellement que de la colère issue d'une immense déception?

Peu à peu, le doux bruissement du vent dans les feuilles et le calme ronronnement de la rivière apaisèrent les pleurs d'Iliana.


Dernière édition par Arthur Dayne le Sam 7 Mar - 15:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Jeu 30 Oct - 23:04

Telle une furie, Orckis n'avait eu de cesse d'accuser Arthur de tout les maux, effrayant par là même la pauvre Iliana qui ne comprenait pas ce qui se passait. Elle était malheureuse, désespérée et n'avait trouvé que la colère pour exprimer son désespoir. Lorsqu'Arthur lui avait repris leur fille des mains et qu'il était sorti sans lui dire un mot, elle s'était effondrée et avait pleuré, longtemps.

Lorsqu'elle s'était calmée, à bout de force, elle avait attraper un papier, une plume et un encrier, et avait rédiger un mot rapide à l'intention d'Arthur. Mot qu'elle avait déposé sur la table avant de quitter la chaumière.

Citation :
Arthur,
je suis désolée, j'ai été odieuse avec toi, je m'en veux. J'ai besoin de partir, de faire le vide. Je quitterais Moulins avec Latri et ses amis. Ne m'en veut pas. Je t'aime toujours d'un amour infini, mais il faut que je partes. Je te demande pardon.
Orckis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Dim 2 Nov - 11:17

Lorsqu'il rentra à la chaumière, Arthur trouva le mot qu'Orckis avait laissé. Il l'avait croisée en taverne, avant de revenir ici, et elle lui avait expliqué son besoin de partir. Le mot ne l'avait donc pas surpris. Pourtant, il faisait mal, très mal. Serrant Iliana plus fort dans ses bras, Arthur prit la feuille de papier sur la table et la jeta dans les braises de la cheminée.

Il s'installa dans un des fauteuils près du feu, Iliana sur ses genoux. Sa petite fée, bien consciente qu'il y avait dans l'air quelque chose d'inhabituel, le regardait d'un air interrogateur. Il déposa un baiser sur son nez.


On va devoir être fort, ma petite princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moirainesedai
Conseiller à la culture
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 22
Localisation : On revient toujours vers Moulins!
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Jeu 26 Fév - 14:08

Ayant maintenant eu tout le temps nécessaire pour visiter son propre quartier, Moiraine décida de s'aventurer dans les autres allées de la ville... en commençant par chez Arthur et Orckis, comme prévus. Le quartier "la campagne environnante" était, comme son nom l'indiquait, à la campagne, donc éloignée du centre de la ville.
Elle mit un moment à trouver le bon chemin. Ses deux premières tentatives furent vouées à l'échec. Dans la première, elle s'éloigna trop et distinguant au loin des hameaux ne faisant plus parti du territoire de Moulins, elle fit demi-tour. La deuxième fois, en revenant vers le carrefour le plus proche, Moiraine tomba sur un chemin menant vers l'ouest. Impasse.
Elle marcha alors jusqu'au forum et suivit pas à pas les panneaux. J'aurais du faire ça depuis le début, marmonna-t-elle. Enfin, elle arriva dans le quartier. Le bon c'te fois! Elle se campa devant la bonne porte, un peu essoufflée.
Moiraine frappa trois coups...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Sam 7 Mar - 15:50

Arthur était occupé à trier quelques parchemins quand il entendit frapper à la porte. Il jeta un coup d'oeil à Iliana, qui jouait tranquillement auprès du feu qui crépitait dans la cheminée. Ashara, Gerold et Barristan dormaient paisiblement à ses côtés, et Oswell devait flâner dans la cuisine, à la recherche d'un morceau de nourriture négligemment abandonné. Il n'avait pas vu les autres chats de la matinée. Orckis était au marché, et il n'attendait pas de visite particulière.

Lorsqu'il ouvrit la porte et reconnut Moiraine, un grand sourire naquit sur son visage. Il l'avait invité à venir lui rendre visite quand elle le souhaitait, et il était content qu'elle soit venue jusqu'ici. Leur chaumière n'avait pas la réputation d'être facile à trouver.


Moiraine! En voilà une bonne surprise! Entre donc.

Iliana, qui avait levé la tête en entendant frapper à la porte s'était levée à son tour, et vint faire une bise à Moiraine. Les chats, exceptés Gerold qui leva vaguement une oreille, ne bougèrent pas d'un iota.

Arthur tira une chaise et invita Moiraine à s'assoir.

Veux-tu une tisane? Ou une chope de bière?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moirainesedai
Conseiller à la culture
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 22
Localisation : On revient toujours vers Moulins!
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Jeu 12 Mar - 20:50

... et Arthur vint lui ouvrir la porte. Elle entra et s'assit avec reconnaissance sur la chaise qu'on lui avait tiré. Bonjour Arthur! Tu vas bien?? C'est pas facile à trouver par-là... Elle regarda autour d'elle. Mais c'est très joli! Vous êtes au calme au moin.

Moiraine vit Iliana qui levait la tête vers elle et se pencha pour être à sa hauteur. Et toi, comment ça va? Elle tourna la tête vers Arthur.
Vas pour la bière cette fois! Merci beaucoup, c'est gentil. Et dit-moi voir: ça pullule de chats ici! j'en ai vu plusieurs dehors, et... elle s'arrêta de parler et regarda un de ces petits félins sur le rebord de la fenêtre. Enfin voila quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orckis

avatar

Nombre de messages : 189
Age : 46
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Sam 14 Mar - 14:11

Orckis s'en revenait tranquillement du village où elle était allée faire quelques achats. Son panier sous le bras, elle remontait le chemin de qui menait à la chaumière. S'approchant de la porte, elle fut surprise d'entendre une voix de femme. Elle posa la main sur la poignée et ouvrit la porte.

"- Moiraine !!! quelle bonne surprise.... s'exclama-t-elle tout sourire en reconnaissant la jeune femme. Soyez la bienvenue chez nous !!!"

Elle lui fit une chaleureuse accolade avant d'aller ranger son panier plein de victuailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Mar 17 Mar - 19:23

Tout en lui servant une bière, Arthur répondit à la question de Moiraine.

Oui, en effet. La plupart de ces chats vivaient déjà dans les parages que je suis arrivé ici. La chaumière était en ruine, et je l'ai rebâtie. Les chats sont restés, ce qui doit vouloir dire qu'ils m'ont accepté... Les trois que tu vois près du feu s'appellent Ashara, Barristan et Gerold. Et là, sur le rebord de la fenêtre, c'est Lewyn. Lui est arrivé il y a peu de temps.

Il sourit à Moiraine, après la présentation d'une partie des habitants à quatre pattes de la chaumière, et leva sa chope pour trinquer avec elle. La porte s'ouvrit alors, et révéla Orckis, qui rentrait du marché.

Moiraine !!! quelle bonne surprise... Soyez la bienvenue chez nous !!!

Arthur sourit en voyant Iliana courir dans les bras de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moirainesedai
Conseiller à la culture
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 22
Localisation : On revient toujours vers Moulins!
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Dim 31 Mai - 22:00

Moiraine sourit à Orckis en la voyant entrer. Merci beaucoup à vous! Heureuse de vous revoir.
Elle écouta attentivement le nom de chaque chat. (Barristan ^^) J'en ai eu un, dans le passé. Moustique, c'était. Elle sourit. ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas discuté de chats. Quelle curieuse idée, quand même. Bravo pour la reconstruction en tout cas. Elle leva sa chope à l'attention des trois puis commença à la siroter, songeuse. Il fallait faire bouger Moulins... Mais elle avait l'impression que ça allait bientôt revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Mar 23 Fév - 12:57

Arthur précéda Aube et l'invita à entrer dans la chaumière. La chaleur que diffusait le feu de cheminée les accueillit. Il faisait bon à l'intérieur de la chaumière. Iliana, qui avait mis le chaudron à chauffer au dessus du feu, revenait de la cuisine avec des tasses et quelques sachets d'herbe. Elle les posa sur la grande table de bois qui occupait le centre de la pièce. Dans un coin, à gauche, près de la cheminée, la petite table basse et les sièges qui l'entouraient accueillir Ashara et Oswell, qui les avaient suivi à l'intérieur de la maison. Dans une petite caisse de bois, à côté de la petite table, les quatre chatons d'Ashara dormaient paisiblement. Iliana en étaient encore à leur chercher des noms. Arthur grimaçait intérieurement en se disant qu'elle semblait très accrochée à certains...

Arthur tira une chaise pour qu'Aube s'installe, alla chercher le chaudron au dessus de la cheminée et s'assit en face d'elle. Il prit quelques pincées d'herbes diverses qu'il jeta dans l'eau chaude. Iliana grimpa sur une chaise à ses côtés et distribua trois tasses de terre cuite. Attendant que la tisane infuse, Arthur posa son regard sur Aube, qui observait la grande pièce de vie. Sur le mur qui faisait face à la cheminée, un escalier de bric et de broc menait à l'étage. Derrière Arthur, du côté opposé à l'entrée, une autre porte, fermée, menait à la partie la plus récente de la chaumière. De part et d'autres de la cheminée s'ouvraient deux portes, l'une menant à la cuisine, l'autre menant à l'ancien bureau d'Arthur. La chaumière était grande et pouvait accueillir de nombreux visiteurs. Ce qu'il faisait de temps à autres. Stase y avait ses quartiers, et elle allait et venait au gré de ses passages à Moulins. Etrangement, Sunie n'y était jamais venue. Elle logeait aux Perles quand elle passait à Moulins, ce qui se faisait de plus en plus rare. A bien y réfléchir, Apolonie non plus n'avait jamais mis les pieds ici. Marie Alice savait qu'elle pouvait venir ici quand bon lui semblait, sans même avoir besoin de prévenir, tout comme Maeve. Amelyne avait sa chambre, qu'elle utilisait parfois, quand Arthur rentrait vraiment trop tard le soir... Cette chaumière était son havre de paix, son paradis. Et il aimait le partager avec ceux qui comptaient pour lui.


Alors dis moi, Aube... Est-ce que ton installation se passe bien? Tu as besoin de quelque chose?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Mer 24 Fév - 0:10

Aube entra derrière Arthur. Ili avait déjà mis l'eau à chauffer et apportait des tasses et de quoi préparer une bonne tisane.

Il faisait bien chaud dans la pièce. Aube retira sa couverture, la posa sur le dossier de la chaise qu'Arthur avait tirée et s'assit. Elle observa la pièce, se disant qu'il devait faire bon vivre dans cette maison.


Alors dis moi, Aube... Est-ce que ton installation se passe bien? Tu as besoin de quelque chose?

Aube regarda Arthur et pensa que oui, elle avait besoin de quelque chose... Mais bon, il avait pas trop l'air de s'en rendre compte...

Pour le moment je découvre. La maison est en assez bon état général, mais elle n'est pas fort meublée. Enfin bon, il me faut pas grand chose non plus... Si j'ai besoin de toi, je te le dirai...

Aube prit la tisane qui avait eu le temps d'infuser et versa le liquide bouillant dans les trois tasses. Elle attendit qu'Iliana s'installe et but une gorgée. La tisane bouillante lui réchauffa le corps, un sentiment de bien-être s'empara d'elle. Elle regarda la petite et lui dit:

Elle est drôlement jolie ta maison, Iliana. Tu me montreras ta chambre? Je suis sûre que c'est une vraie chambre de princesse.

Juste quand elle eut fini de parler, un petit miaulement attira son attention. Aube se pencha et découvrit à côté de la petite table, une caisse en bois dans laquelle se réveillaient quatre adorables chatons.

Ben dis donc, vous en avez combien des chats comme ça?





"Parfois, on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant pourquoi. Parfois, on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant pourquoi pas..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Jeu 25 Fév - 0:24

Pour le moment je découvre. La maison est en assez bon état général, mais elle n'est pas fort meublée. Enfin bon, il me faut pas grand chose non plus... Si j'ai besoin de toi, je te le dirai...

Aube leur servit trois tasses de la tisane ayant infusée, et s'adressa à Ili lorsqu'elle vint s'installer à table.

Elle est drôlement jolie ta maison, Iliana. Tu me montreras ta chambre? Je suis sûre que c'est une vraie chambre de princesse.

Arthur esquissa un sourire en voyant Iliana secouer joyeusement la tête. Cette promesse là n'était pas tombée dans la mauvaise oreille... Un petit miaulement se fit alors entendre, venu du fond de la caisse de bois. Et s'y pencha et releva la tête, surprise.

Ben dis donc, vous en avez combien des chats comme ça?

Arthur effleura du dos de la main la barbe naissante qui hérissait ses joues. La progéniture d'Ashara portait le nombre de chats tournant autour de la chaumière à... En fait, c'était impossible à calculer...

Ben... Ce sont les petits d'Ashara, que tu vois là. Ashara dont nous pensions qu'elle avait disparu. Mais en fait... ce ne sont pas vraiment nos chats. Quand je suis arrivé à Moulins, il y a des années de ça, la chaumière était une ruine. J'ai décidé, après quelques semaines passées à guérir de mes blessures, que j'allais m'installer ici et j'ai commencé à rebâtir la chaumière. Les chats vivaient déjà ici. Ashara a été la première à oser s'approcher de moi. Les autres ont suivi, plus ou moins. Autour de cet endroit gravitent un nombre de chats assez impressionnant. Ils sont plus ou moins proches de la chaumière. Ceux que tu as vu, pour la plupart, passent le plus clair de leur temps ici. Il y en a d'autres qu'on ne voie qu'une fois de temps en temps. Et d'autres qui ne font que de très rares apparitions, et ne s'approchent jamais très près de la chaumière.

C'était leur paradis avant d'être le mien... Alors je les respecte. Ils m'apportent un peu de leur sérénité, m'en font cadeau. Ils viennent et vont comme ils le veulent.

Arthur avala une nouvelle gorgée de tisane pour ponctuer ses paroles, et posa son regard sur les chatons. Un demi sourire naquit sur ses lèvres.

Ili leur cherche un nom, et ces quatre là... Mais elle hésite encore...

Il posa un regard attendri sur sa petite fée, qui s'amusait à souffler sur sa tisane, pour faire naître d'évanescentes formes sur la surface chaude du breuvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Ven 26 Fév - 1:35

Tout en buvant à petites gorgées sa tisane, Aube écoutait les explications que donnait Arthur sur ses chats. Elle se disait que les chats d'ici devaient être bien heureux et eut un petit pincement au coeur pour son gentil Domino qui était tout seul chez elle. Soudain, une idée lui vint à l'esprit. Si elle pouvait adopter un des chatons, Domino aurait un petit compagnon de jeu. Et pour bien faire, le mieux serait une petite compagnonne de jeu, ...

Quand Arthur dit qu'Ili cherchait encore des noms pour les chatons, Aube leva les yeux vers la petite. Elle venait de terminer sa tisane et Iliana essayait d'attraper la dernière goutte avec sa langue. Aube sourit et se leva.


Alors princesse, tu me la montres ta chambre? Je suis impatiente de la voir...

Iliana prit Aube par la main, et toutes deux grimpèrent les marches de l'escalier, laissant Arthur débarrasser la table. Avant d'entrer dans la chambre d'Iliana, Aube jeta un coup d'oeil en bas et aperçut Arthur qui les regardait en souriant.





"Parfois, on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant pourquoi. Parfois, on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant pourquoi pas..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franceska

avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Jeu 4 Mar - 16:05

[les deux pieds dans la chaumière... ]

Elle restait là, debout, plantée comme un piquet aux côtés de Cris qui mâchonnait son morceau de sucre. Et le pire, c’est qu’elle restait là sans rien dire. Le regard, en premier lieu posé sur Arthur, revint se diriger sur Aube qui avait apporté deux chaises de plus afin qu’elle et Cris puissent venir s’installer.

Machinalement Frances fit quelques pas pour rapidement aller prendre place et s’asseoir.
Aussitôt, elle tira la chaise qui se trouvait juste à côté, sur sa gauche, puis se retourna, invitant Cris à venir la rejoindre.

Viens t’asseoir ici près de moi… ne te fais pas prier.

Frances la regardait en insistant pour qu’elle daigne venir près d’elle, tapotant de sa main sur la chaise.

Cris assise, elle fixa le plateau qui avait été déposé sur la table avant de suivre Ili des yeux et de la voir se blottir, sourire radieux, tout contre son père. D’un geste, elle tira la chaise qui se trouvait sur sa droite cette fois, invitant Arthur à venir s’installer à son tour en compagnie de sa petite Ili.

Arthur…viens donc t’asseoir… Tu ne vas pas rester debout à nous regarder tout de même et puis tu vas bien prendre une tisane toi aussi. Allez viens t’installer.

Son regard se porta ensuite sur Aube, l’invitant d’un sourire à venir les rejoindre autour de la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Dayne
Admin


Nombre de messages : 981
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Ven 5 Mar - 14:51

Alors que toutes entrèrent chacune leur tour, Arthur vit la table plus entourée qu'elle ne l'avait été depuis très longtemps. C'était étrange, et l'espace d'une seconde, il se sentit assez mal à l'aise. Et puis Franceska prit l'initiative d'installer tout le monde, secondée par Ili, et l'incertitude s'envola. Il était heureux qu'elles soient là, heureux de recevoir du monde chez lui, heureux pour Iliana qui était aux anges.

Il servit les tasses de tisane les unes après les autres, et vint se rassoir à sa place. Dans le coin près de la cheminée, Ashara s'en était allée auprès de ses autre chatons. Gerold n'avait pas vraiment semblé se préoccuper des nouvelles arrivantes, et Oswell pointait, méfiant, le nez hors de la cuisine.

Alors? Qu'est-ce que vous pensez de notre petit coin de paradis? Bon... faudra revenir au printemps, aussi... C'est différent... En fait, l'idéal c'est de venir à chaque saison...

C't'idiot, ça, Arthur. Evidemment, que chaque lieu change suivant les saisons... Et ne cherche pas de mots, il n'en existe pas pour expliquer ce qui te rattache à cet endroit. Passage de main en cheveux embroussaillés.

Bref... Aucune attaque de crapaud à déplorer, en longeant la rivière?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franceska

avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Sam 6 Mar - 20:09

Bien installée sur sa chaise, Franceska avait rapproché au plus près d’elle la tasse contenant la tisane qui lui avait été versée. Doucement, elle tapotait dessus du bout des doigts, observant les cercles se former dans le liquide, provoqués par les petite ondes de choc. D’un geste, elle porta la tisane à ses lèvres, souffla dessus et en avala une petite gorgée, juste de quoi goûter sans avoir à se brûler.

Tous étaient installés, et reposant sa tasse, son regard se perdit un instant sur la cheminée à l’intérieur de laquelle quelques flammes dansaient tout en faisant crépiter le bois sec qui y avait été déposé. Mais rapidement, elle revint vers Arthur en l’entendant évoquer «leur petit coin de paradis ».

En arrivant Franceska avait pu observer cette immense chaumière, retranchée au coeur d’une nature profonde. La rivière bordaient la propriété et bientôt le printemps arriverait, faisant apparaître avec lui, mille et une beauté que viendrait leur offrir Dame nature. Les arbres encore recouverts de neige commençaient déjà à bourgeonner et les toutes premières fleurs à dégager douce odeur.
A l’intérieur, l’effet était le même. L’ambiance y était chaleureuse et l’atmosphère s’était bien vite détendue. Elle comprenait que cet endroit puisse être à leurs yeux véritable paradis. Un endroit où ils pouvaient tout deux se retrouver, profiter de la plénitude et de la sérénité qui se dégageait. L’endroit était spacieux, idéal pour qu’Ili puisse jouer et assez retranché pour rester au calme loin des bruits désagréables du village.

Un sourire se dessina sur ses lèvres.


Voilà une bien belle expression pour évoquer ta propriété et je dois dire que l’endroit mérite bien d’être ainsi nommé. Vous devez vous y sentir tellement bien, Iliana et toi…
Apportant réponse à la question posée, elle continuaient de remuer avec sa cuillère la tisane que contenait sa tasse… C’est un endroit qui te ressemble tellement…
Je ne t’aurais pas imaginer vivre ailleurs qu’ici.


Elle avala à nouveau une autre gorgée, avec moins d’hésitation cette fois. Au fil de la discussion, le liquide qui fumait encore avait fini par refroidir légèrement.
Puis un léger rire…

Le crapaud, le fameux… elle n’y avait même pas songé lorsqu’elle s’était, pour un temps, approché non loin de la rivière. Un frisson la parcouru en y pensant. Bon sang qu’elle ne les aimait pas ces bêtes là, elle en avait une peur bleue. Lorsqu’elle en voyait, elle se l’imaginait toujours sautant et coassant, bondissant avec dextérité dans son décolleté…et c'était bien cette même bête qui avait su se jouer d'Arthur alors qu'il avait tenté de l'attraper.


Fort heureusement non, car il est certain que si nousl’avions rencontré peut-être jamais n’aurais-je osé poursuivre le chemin et quel dommage cela aurait causé, m’évitant ainsi de me trouver en si bonne compagnie dans votre petit coin de paradis.


Frances, se servit alors, attrapant quelque biscuits dont un qu'elle tendit à Ili.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aubedevf

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Sam 6 Mar - 23:10

Aube s'était installée elle aussi devant sa tisane et la buvait à petites gorgées. Les biscuits étaient délicieux, elle devait faire un effort herculéen pour ne pas en reprendre un dès que l'autre était fini. Elle jeta un coup d'oeil à Ili qui, visiblement, éprouvait les mêmes difficultés qu'elle à se contenir, et lui lança un sourire complice.

Tout en se rassasiant de la sorte, Aube écoutait la discussion. Elle sourit intérieurement à l'évocation des crapauds, se remémorant l'histoire qu'Arthur leur avait racontée quelques jours plus tôt en taverne. Elle aimait bien les grenouilles et les crapauds, leur chant le matin étais si joli. Petite, il lui arrivait souvent de s'asseoir au pied d'un vieux saule pas très de loin de chez elle, de fermer les yeux et d'écouter cette musique si douce à ses oreilles. Il y en avait un qu'elle aimait particulièrement. Elle n'en connaissait pas le nom, n'étant pas très érudite, mais elle l'avait déjà aperçu sur le bord de la mare. Il était assez gros et vraiment pas très beau. Gris avec des espèces de grosses pustules sur tout le corps, il portait ses oeufs collés à ses pattes arrières. Mais quand on l'entendait, on oubliait son aspect repoussant et on était subjugué par la beauté de son chant.

Aube regarda Ili, une idée lui venant à l'esprit. Elle s'approcha d'elle et lui chuchota:


Dis donc Ili, si on laissait les grands papoter entre eux et qu'on allait à la rivière. Tu me montrerais où vivent les crapauds et on essaierait d'en attraper un pour que je puisse le mettre dans mon jardin...




"Et les crapauds chantent la liberté..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristras

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Moulin, moulin
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Lun 8 Mar - 17:50

Cris se sentait de trop, pourquoi avait-elle eu cette idée de dire qu'elle acompagnerait France?? Vraiment elle n'aprendrait donc jamais a tenir sa jolie langue tranquille???

Elle sirottait sa tisane sans trop parler, et ecoutait distraitement les bavardages des ses amis en regardant discrétement autour d'elle. Puis sans se faire remarquer, se leva et alla s'asseoir sur le perron, observant la campagne et respirant à plein poumon cet aire frisquet qui la ravigotait et fesait rougir ses joues.

Machonant un gateau qu'elle avait pris de la collation qui leur avait été preparée, elle ecoutait les voix etoufées de ses amies et souriant interieurment, secoua la tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franceska

avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: La pièce de vie   Mer 10 Mar - 18:25

Quelques mots chuchotés à l’oreille d’Ili l’invitant à les laisser. Aube préférait visiblement s’en aller plutôt que de rester à leur tenir compagnie. Cris quant à elle avait fini par se lever pour rejoindre l’entrée où elle s’était installée, sise sur le seuil de la porte.
Drôle de sentiment l’envahissant…elle regardait de part et d’autre, tout le monde fuyait.

Peut-être était-il simplement temps pour elle et Cris de partir. La journée était déjà bien avancée et l’ambiance qui régnait avait quelque peu changée.
Rapidement, elle avala la dernière goutte de tisane qui restait dans le fond de sa tasse, attrapa entre ses doigts un dernier biscuit dont elle ne fit qu’une bouchée et recula sa chaise pour se lever et quitter la table.

Avant de parler, elle jeta un rapide coup d’oeil vers l’entrée pour voir si Cris s’y trouvait encore. Pourquoi avait-elle décidée de s’éloigner de la sorte ? Peut-être se sentait-elle gênée d’être venue déranger Arthur et Ili qui recevaient déjà Aube.
Se retournant face à Arthur et Aube qui se tenait tout près d’Iliana, Franceska, s’emmêlant les doigts, esquissa un léger sourire et d’un ton quelque peu intimidé, remercia son hôte de les avoir toutes deux accueillies, puis fini pas s’excuser d’être venu les déranger.


Encore merci de nous avoir accordé un peu de votre temps. Nous ne voulions pas vous déranger excusez-nous.
Franceska se retourna à nouveau vers Cris avant de poursuivre.
Mais je crois que nous allons devoir y aller à présent. La journée va bientôt s’achever et nous voudrions rentrer avant que ne tombe la nuit.
Cris ! tu es prête ! On ne devrait pas trop tarder.


S’approchant, elle déposa une bise sur la joue d’Aube, d’Ili et d’Arthur.

Bien…J’aurais au moins eu l’occasion de voir où tu habitais avec ta petite fée.
J’essaierai de repasser plus tard, au moins pour venir vous dire au revoir à tous les deux.


La date du départ approchait. Elle comptait les jours depuis quelques temps. Le moment venu serait sans doute vécu avec difficulté. Il fallait dire que depuis qu’elle était arrivée, elle n’avait plus trouvé le courage d’en partir, mais à présent il le fallait. Un départ pour tenter, non pas d’oublier, mais d’apaiser les souffrances, un départ pour ne pas sombrer, ne pas avoir à supporter ce qu’elle n’aurait sans doute pas le courage d’affronter… partir, s’effacer pour au moins essayer au mieux de se préserver.

Avançant sur le pas de la porte, elle leur adressa un dernier signe juste avant de rejoindre l’extérieure de la chaumière. Elle attendit que Cris la rejoigne. Son regard porté sur l’astre qui brillait encore malgré l’heure avancée, elle ferma les yeux, éblouie par tant de clarté et chercha a sentir la caresse d’une petite vague de chaleur, mais en vain. Un souffle de vent vint faire virevolter sa longue chevelure, jouant à cache-cache avec ses yeux, les occultant de quelques mèches de cheveux. D’un geste délicat, elle les repoussa de ses doigts et vint poser son regard sur la cime des arbres. D’eux aussi le vent se jouait. Un coup à droite, un coup à gauche, les entraînant dans un mouvement régulier tel un balancier.

Cris venait de la rejoindre, et sans se retourner Frances commença à avancer, levant les yeux au ciel, le vent continuant inlassablement de fouetter son visage et de balayer ses cheveux. Elle marchait, observant les cieux et le vent qui s’amusait à pousser les nuages qui s’étaient formés au dessus d’eux, leur donnant drôles de formes ou semblant de visage. A nouveau le ciel se couvrait, s’alourdissant. La neige allait-elle se remettre à tomber ou étais ce la pluie qui allait les rattraper ?
Dans l’air régnait une odeur de terre mouillée.
Attrapant le bras de sa meilleure amie, Franceska l’entraîna lui soufflant de se dépêcher avant qu’elles ne se fassent tremper.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pièce de vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pièce de vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» « Le monde est un théâtre, mais la pièce est mal distribuée. » • Alix&Holden
» Valeur ajoutée et pièce rapportée [John & Hayden]
» [Réservé] La Maîtrise du Soru
» Episode 457 One piece
» One piece 598

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue au village de Moulins ! :: Le village de Moulins :: La Campagne Environnante :: La Chaumière d'Arthur-
Sauter vers: